fbpx
Divers

Les Norvégiens sont arrivés en Italie

Ingrid Tandrevol - Tiril Eckhoff - IBU

La sélection scandinave a débuté hier un stage de trois semaines au Col de Lavazè. Trois noms manquent à l’appel…

Déjà la tête aux JO

Privés de rassemblements en altitude depuis la reprise de l’entraînement, les Norvégiens vont enfin pouvoir prendre de la hauteur en ce mois d’octobre.

Depuis hier, la nation scandinave est au col de Lavazè (1800 m) pour une durée de trois semaines. Un stage important comme le confiait Tiril Eckhoff au micro de la NRK juste avant son départ.

“J’aime à penser que nous avons des entraînements de qualité ici chez nous en Norvège. Mais bien-sûr, nous n’avons pas pu faire d’entraînement en altitude. Pour les Jeux olympiques, il est important de s’entraîner en altitude. Si vous pensez a long terme, il est bon que nous descendions dans les Alpes.”

Un coin que connaît déjà très bien Vetle Sjaastad Christiansen. Le biathlète norvégien s’était déjà rendu au col de Lavazè au mois d’août, et ce, malgré les restrictions de voyager à l’étranger. Il sera dans la peau du guide touristique pour son équipe, sauf pour trois de ses coéquipiers qui sont restés au pays.

Comme nous l’avions appris il y a quelques jours, Johannes Boe et Marte Olsbu Roeiseland ne sont pas du voyage. Si le numéro un mondial préfère rester auprès de sa famille, la reine des derniers mondiaux est blessée à la hanche. Ils continueront de s’entraîner au pays, comme Tarjei Boe. Pas en grande forme, le staff norvégien a préféré qu’il ne fasse pas le déplacement jusqu’en Italie.

Voir cette publication sur Instagram

Winter is coming..❄️ 📸 @erlendbjont

Une publication partagée par Johannes Dale (@johannesdale) le

Crédit photo : IBU

Commenter