fbpx
Divers

Klaus Höllrigl : “Dorothea est encore plus motivée que d’habitude”

Le groupe A italien était à Val Martello il y a quelques jours pour un premier rassemblement collectif sous la houlette de Klaus Höllrigl. Le coach italien a retrouvé une équipe motivée dont la double tenante du gros globe.

Dans un contexte bien particulier, avec des règles sanitaires à prendre en compte, la Squadra s’est réunie à Val Martello du 7 au 13 juin pour un premier stage en collectif. Si les Dorothea Wierer, Lisa Vittozzi, Dominik Windisch et Lukas Hofer étaient bien évidemment de la partie, c’était aussi l’occasion pour les entraîneurs, dont Klaus Höllrigl, d’encadrer les quatre nouveaux jeunes (Michela Carrara, Irene Lardschneider, Tommaso Giacomel et Didier Bionaz) qui ont rejoint l’équipe première début mai lors de l’annonce des sélections italiennes pour l’hiver à venir.

“J’ai vu tout le monde très excité. Les jeunes ont rejoint l’équipe avec beaucoup d’enthousiasme, ils sont très motivés. Il est évident que nos quatre grands noms ont évolué à un très haut niveau, comme ils l’ont toujours fait ces dernières années, mais ils ont été rejoints par la fraîcheur et la jeunesse des nouveaux venus. Il y a une bonne ambiance, il y avait beaucoup d’envie de bien faire.”

“Ils sont jeunes et vu leur âge, nous devons nous attendre à des hauts et des bas. Il sera important de ne pas les surcharger de pressions et d’attentes excessives. Laissons-les travailler calmement, les bases sont là et ils ont de bonnes compétences, mais ne les surchargeons pas trop. Pour chacun d’eux, souvenons-nous qu’ils sont encore jeunes”, s’est confié Klaus Höllrigl pour Fondo Italia

Klaus Höllrigl n’a pas manqué de revenir plus en détail sur Dorothea Wierer. Le coach italien a retrouvé une numéro une mondiale en forme et plus motivée que jamais pour cette reprise.

“Je la vois depuis des années maintenant et je peux vous dire que Dorothea est encore plus motivée que d’habitude. Je pense que c’est dû au fait qu’elle a pu bien récupérer en restant si longtemps à la maison. Elle a vraiment le désir de s’entraîner, bien faire et s’améliorer encore. Tout ressemble sauf à une athlète qui se contente de ce qu’elle a déjà accompli. Elle est très motivée. Je ne l’ai jamais vue autant en forme lors du premier rassemblement.”

Crédit photo : Fondo Italia

10e du général et malgré quelques bons résultats, Lisa Vittozzi sort d’un hiver décevant où elle repartie bredouille des derniers mondiaux d’Antholz. Âgée de seulement 25 ans, la Sappadina a encore de belles années devant elle et compte bien prouver dès novembre prochain que l’exercice 2019/2020 n’était qu’un simple accroc.

“Lisa est prête à montrer que l’année dernière ce n’était pas la vraie Lisa, malgré quelques bons résultats au cours de la saison. Vous pouvez vous apercevoir qu’elle a un grand désir de reprendre et de travailler les éléments que nous avons identifiés à améliorer. “

L’arrivée de nouveaux visages dans le groupe A a malheureusement eu des conséquences pour certains athlètes, comme Thomas Bormolini, Giuseppe Montello, Federica Sanfilippo et Nicole Gontier rétrogradés dans “l’équipe observée.” Un coup dur pour ces biathlètes d’expérience, habitués au circuit de la Coupe du Monde alors que les Jeux Olympiques de Pékin arrivent à grand pas.

“Le message que je veux leur transmettre est le suivant : il y a sûrement de la déception et de la colère, c’est naturel, mais il faut transformer tout cela en énergie positive, en abordant cette saison à 100%. J’espère qu’ils ne baisseront pas les bras, mais que ce choix leur donnera un élan supplémentaire pour montrer ce dont ils sont capables et ce qu’ils peuvent accomplir.”

Dorothea Wierer et l’ensemble du groupe A seront à Antholz la semaine prochaine pour un nouveau stage en commun.

Article original et complet à retrouver ICI.

Crédit photo : Biathlon Live

Commenter