fbpx
Divers

Johannes Boe de retour à l’entraînement

Johannes Boe TV2

Cette semaine les Norvégiens se sont retrouvés pour leur premier rassemblement collectif afin de préparer la prochaine saison. L’occasion pour le numéro un mondial d’échanger quelques mots avec le média TV2.

Le jeune papa a eu droit à quelques commentaires sur le gilet lesté qu’il portait durant la course à pied (voir la vidéo de l’article original). Il semble que Johannes Boe soit plus “léger” que la saison passée à la même époque.

Ce doit être pour compenser le poids normal de mai, il s’est beaucoup plus entraîné à cette période de l’année qu’il ne le fait habituellement“, raconte avec un petit sourire Egil Kristiansen, l’entraîneur de l’équipe nationale.

Nouvelle méthode d’entraînement

Devenu père durant la dernière saison, le Norvégien a décidé d’adopter une nouvelle méthode d’entraînement pour l’hiver à venir.

Ce sera un plan plus proactif de ma part à l’avenir. Plus de biathlon, tout simplement. J’espère que « plus c’est mieux », même si ma devise est « moins c’est plus ».

Maintenant que je suis père c’est plus difficile de se lever à l’heure, mais j’ai autant d’heures d’entraînement qu’auparavant et plus encore. Je me demande vraiment ce que je faisais avant. Peut-être que le repos a été une grande partie de mon succès dans le passé.

Depuis qu’Egil Kristiansen est devenu entraîneur des hommes en 2016, il a “forcé” Johannes Boe à tenir un journal d’entraînement. Ce qui a était en vain jusqu’à présent.

Je dois lui donner une chance, car je ne l’y ai pas vraiment contraint jusqu’à maintenant. Je lui ai dit qu’il serait intéressant de savoir ce que fait le meilleur biathlète du monde. Pas nécessairement pour lui, mais pour nous autres en biathlon.

Crédit photo : Yngve Sem Pedersen / TV 2
Ses objectifs au tir : tirer plus vite et être plus stable

J’essaye d’optimiser ma carabine. Je vais faire une nouvelle cross dans les prochains mois. J’espère être plus rapide et plus stable au tir la saison prochaine.

Lors de l’exercice 2019-2020 Johannes Boe tournait à un joli pourcentage de réussite de 89,69%. Une moyenne qu’il espère dépasser pour atteindre au moins 90% l’hiver prochain.

Je pense que je peux tirer plus vite avec la même qualité. Je peux tirer la première balle trois secondes plus vite, je veux gagner ces trois secondes.

Quant à la question “Bonnes ou mauvaises nouvelles pour vos concurrents ?” Johannes Boe ne peut s’empêcher de répondre avec une touche d’humour.

Ahah, j’espère que ce sont des mauvaises nouvelles. J’espère et je crois que je m’entraînerai plus en douceur cette saison. Pas des quantités extrêmes, mais il y aura moins de périodes sans exercice. Ensuite, j’espère que je serai meilleur dès l’ouverture de la saison, sans avoir besoin des deux premiers week-end de course pour construire une forme monstre.

Le groupe masculin norvégien a donc repris le chemin de l’entraînement ce mardi à Sognsvann au nord d’Oslo, mais sans la présence de Siegfried Mazet toujours bloqué en France. L’entraîneur français, qui va entamer sa cinquième saison à la tête du tir de la nation scandinave a tout de même participé à la séance par visio.

Crédit vidéo : Tarjei Boe

Crédit photo : capture d’écran TV2

Commenter