fbpx
Divers

Comment Bessans permet l’accueil des équipes de France

Voilà déjà trois hivers que Bessans utilise le snowfarming. Depuis quelques jours, 33 biathlètes tricolores profitent de la neige.

La technique de snowfarming permet de conserver de la neige sous une épaisse couche de sciure. L’an dernier un total de 8000 m3 avait pu être stocké durant de long mois, record battu cet hiver. Au total ce sont près de 10000m3 de neige qui ont été conservés durant l’hiver 2019/2020. Une augmentation de près de 30% par rapport à l’année précédente.

Tout ceci n’aurait pu avoir lieu sans la société VR3D, avec qui Bessans travaille depuis 2 ans afin de réaliser un calcul précis des cubages au printemps puis à l’automne au moment du retrait de la sciure.

Les résultats sont encourageants car le niveau de perte n’est que de 22.8% !

Une météo peu clémente pour les prochains jours

Au vu des images on peut se demander si cette fine trace d’or blanc va tenir le choc. En effet la météo n’annonce pas de froid avant quelques temps, mais une réserve de neige a été prévue en cas de besoin.

Les prévisions météorologiques n’annoncent aucune période de froid sur la première moitié du mois de novembre. Nous avons donc pris le parti d’augmenter l’épaisseur du manteau neigeux de notre piste afin de ralentir au maximum la fonte. En complément, 800 à 1000m3 de neige ont été conservés pour alimenter les parties sensibles de la piste et notamment la banquette de tir. Ces choix effectués en raison des conditions météorologiques impactent forcément la longueur de notre piste.

La quantité de neige disponible pour l’enneigement de la piste est supérieur à l’an passé. Nous avons donc décidé de couvrir une boucle supplémentaire d’environ 700 en amont du stade de biathlon. Cette boucle vient compléter les environs directs du pas de tir ainsi que le secteur des « manches » apprécié des skieurs par sa technicité. Au total, nous disposons d’un linéaire de pistes de 1690m.

Préparation optimale et qualité de neige excellente

Tout a été mis en œuvre afin de permettre aux équipes de France de s’entraîner dans les meilleures conditions.

Bien que le linéaire enneigé soit légèrement inférieur aux 2000m initialement envisagés par la station, les conditions d’entrainement sont excellentes. Les capacités d’accueil de notre équipement sont cependant étroitement liées au nombre de cibles (30) du pas de tir ; nous nous organisons donc deux créneaux d’entrainement d’une durée de 2h30 par matinée.

Ce fonctionnement permet ainsi aux Équipes de France de Biathlon de rester dans leur bulle sanitaire et de travailler le plus qualitativement possible en prévision des échéances de l’hiver.

Quel impact pour Bessans et la Haute Maurienne Vanoise sur le plan financier ?

Les recettes liées à l’ouverture d’un réseau de piste enneigé grâce au snowfarming ne couvrent qu’une partie de l’investissement consenti par la station. Au-delà d’un point de vue strictement budgétaire, l’impact du snowfarming est cependant positif pour Bessans et pour la Haute Maurienne Vanoise. En effet, les fortes fréquentations du stade de biathlon estimées à près de 2500 journées skieurs pour le seul mois de novembre génèrent des retombées économiques indirectes non négligeables à cette période de l’année. Enfin, la couverture médiatique et la valorisation de la « garantie neige » de notre domaine skiable contribuent au développement de la notoriété de Bessans.

Crédit photo : Office du Tourisme Haute Maurienne Vanoise

Commenter