fbpx
Divers

Christiansen : “Je me suis senti obligé d’y aller”

Le biathlète norvégien est depuis quelques jours en Italie pour effectuer un stage en haute altitude, et ce, malgré les restrictions de voyager à l’étranger.

Déjà fin mai, il évoquait son intention de se rendre en Italie pour effectuer un stage en haute altitude. Alors que les Norvégiens devaient normalement se rendre à Bessans et en Italie, ces deux rassemblements ont finalement été annulés, privant donc les Scandinaves de se préparer en hauteur cet été.

Sans ses coéquipiers et malgré les recommandations de son pays de ne pas voyager à l’étranger, Vetle Sjaastad Christiansen est depuis la mi-août dans les Dolomites italiennes au Col de Lavazè (1800 mètres) pour enfin prendre un peu de hauteur.

“Avec le programme que nous avons avec les Championnats du Monde au plus fort de l’hiver et les Jeux olympiques l’année suivante à Pékin, également en hauteur, et avec les règles strictes en Norvège sur les chambres hypoxiques (ndlr : interdites), je me suis senti obligé d’y aller. J’en ai besoin, et je m’améliore tellement à chaque entraînement intensif en hauteur. C’est pourquoi je suis parti“, s’est-il confié pour TV2.

“Il y a des règles sanitaires strictes à respecter en Italie. Nous portons le masque presque partout, la seule fois où je ne le porte pas, c’est lorsque je m’entraîne.”

Dans un cadre splendide, Vetle Sjaastad Christiansen peut profiter d’une toute nouvelle piste de ski-roues et d’un pas de tir flambant neuf. Il va rester sur place encore une bonne semaine et demie avant de s’imposer une quarantaine de dix jours en rentrant chez lui.

Crédit photo : NTB scanpix

Commenter