fbpx
Coupe du Monde Divers

Siegfried Mazet : “Émilien m’inquiète le plus”

Emilien Jacquelin - IBU

Actuellement en Italie avec son équipe, Siegfried Mazet voit en Émilien Jacquelin une grande menace pour le général face à Johannes Boe.

Émilien Jacquelin, menace numéro une ?

Entraîneur du tir norvégien depuis quatre ans à présent, Siegfried Mazet est actuellement en Italie, au Col de Lavazè, avec son équipe. Un premier rassemblement en altitude tardif, hors de la Norvège, dû à la pandémie mondiale qui a quelque peu modifié les plans des Norvégiens en cette intersaison.

“En juin, nous devions aller en France, en août en Italie. Ce camp est notre premier voyage en dehors de la Norvège. Aussi, dans l’équipe, nous suivons les recommandations qui concernent la distance sociale nécessaire, chaque athlète a sa propre chambre, s’est-il confié pour Matchtv.

Un stage où ne figure pas Johannes Boe. Le numéro un mondial a préféré rester auprès de sa famille au lieu de partir durant trois semaines. Un choix qui ne s’explique pas par un manque de motivation d’après son coach. Même si son biathlète a perdu un adversaire de taille avec le départ à la retraite de Martin Fourcade, il est certain qu’un nouveau ira l’embêter dans sa quête de cristal. Et ça pourrait être un certain Émilien Jacquelin

“Non, il est très motivé. Il n’y a pas de questions à se poser. Vous savez, si un leader part, un autre le remplace. Je suis sûr que cette saison il y aura un nouveau biathlète, qui se battra pour la victoire au classement général. De toute façon, ça va être difficile pour Johannes. Peut-être que ce biathlète sera Quentin Fillon Maillet, Émilien Jacquelin ou quelqu’un d’autre. En ce moment, Émilien m’inquiète le plus. Je pense qu’il a le même charisme que Martin. Il peut être très dangereux.”

Satisfait du maintien de la Coupe du Monde

Quelques temps après les modifications de calendrier annoncées par l’IBU, Siegfried Mazet se dit très heureux pour les fédérations du maintien de la Coupe du Monde.

Si j’étais le président de l’IBU ou une autre personne à responsabilité, je ferais tout pour que la Coupe du Monde ait lieu. Deux semaines en Finlande, deux semaines en Autriche et deux semaines à Oberhof c’est une bonne solution. S’il n’y a aucune étape, ce sera très difficile pour les fédérations nationales. Elles perçoivent de l’argent des sponsors, si le biathlon n’est pas diffusé à la télévision, les sponsors ne seront pas intéressés par ce sport. La saison doit commencer, sinon ce sera un désastre. Sous une forme ou une autre, la Coupe du Monde avoir lieu.

Cependant certains biathlètes, dont des Norvégiens, n’ont pas été satisfaits du choix d’opter pour Oberhof plutôt que Ruhpolding. Le coach norvégien a tenu a remettre quelques pendules à l’heure.

“Mes biathlètes n’ont pas été heureux d’apprendre qu’il y aura deux semaines de compétition à Oberhof. Je leur ai alors rappelé que c’était une étape difficile, et que seuls les plus grands biathlètes y gagnaient. Si vous voulez être parmi les plus grands, vous devez être reconnaissants envers ce lieu. Si vous voulez faire partie des biathlètes les moins connus, vous pouvez continuer à critiquer Oberhof. Il y a des endroits que nous aimons, d’autres que nous n’aimons pas. Mais nous devons continuer notre travail.”

Crédit photo : IBU

Auteur

Romain LB

Romain LB

Créateur du groupe Facebook Martin Fourcade Live et co-fondateur de Biathlon Live

Commenter