Coupe du Monde

Sebastian Samuelsson pas convaincu par le nouveau système de points

Les nouvelles règles de l’IBU pour le calcul du classement général de la Coupe du Monde ne font pas que des heureux. C’est notamment le cas du biathlète suédois Sebastian Samuelsson.

Des changements contre l’avis d’une grande partie des biathlètes

Hier après-midi, la fédération internationale de biathlon annonçait une petite révolution pour la Coupe du Monde de biathlon. Dès la saison prochaine, le calcul du classement général ne sera plus le même : victoire à 90 points, plus de résultats retirés en fin de saison, plus aucun points attribués lors des Mondiaux. La course au gros globe de cristal prend un nouveau tournant, et ça ne plait pas à tout le monde.

Crédit photo : Kevin Voigt

Sebastian Samuelsson n’est pas convaincu par ces changements. Surtout que lors du précédent hiver, une enquête a été menée auprès des biathlètes. 65% d’entre eux étaient satisfaits du système de points en place. Pour SVT, le numéro trois mondial a partagé son incompréhension…

« Je trouve étrange que cette décision soit imposée alors que la majorité des athlètes ne la souhaite pas. »

« Le risque est que des biathlètes courent alors qu’ils ne sont pas en parfaite santé (par rapport à la suppression des deux plus mauvais résultats retirés, ndlr), et nous ne voulons pas de cela, nous voulons des biathlètes en bonne santé sur la ligne de départ. Je suis sûr que tout se passera bien au final, mais il est clair que je ne comprends pas pourquoi ils veulent changer quelque chose qui a si bien fonctionné. »

Crédit photo : Kevin Voigt

Les Norvégiens Ingrid Tandrevold, Vetle Sjaastad Christiansen, Marte Olsbu Roeiseland et Johannes Thingnes Boe partagent le même avis que Sebastian Samuelsson. Le triple vainqueur de la Coupe du Monde est tout de même satisfait par le nouveau barème de points avec des victoires mieux valorisées…

« C’est très positif ces changements de points, que le vainqueur obtienne beaucoup plus de points que le cinquième. La différence est maintenant de 45 points entre la première et la cinquième place. Jusqu’à maintenant c’était la différence entre la première et la vingt-cinquième place. Donc désormais c’est extrêmement important de faire une bonne course », s’est exprimé Johannes Thingnes Boe à TV2.

Crédit photo : Kevin Voigt