Coupe du Monde

Ruhpolding – Du grand Quentin Fillon Maillet, vainqueur sur le sprint

Auteur d’une grosse performance, le tricolore remporte la course du jour et augmente son avance au général. Benedikt Doll et Anton Smolski complètent le podium. Éric Perrot signe son premier top 10.

Grosse performance de Quentin Fillon Maillet

Parti après ses principaux adversaires au général, Quentin Fillon Maillet courrait en étant informé. Le tricolore profite des erreurs de ses concurrents directs en réalisant le plein au premier comme au second tir. Parfait également sur la piste, meilleur temps de ski, Quentin Fillon Maillet franchit la ligne d’arrivée avec une belle avance sur son plus proche concurrent. Le tricolore signe le meilleur chrono et aucun autre biathlète ne fera mieux.

Crédit photo : Kevin Voigt

Seul biathlète à terminer sous les trente secondes, deuxième à 7,5 secondes, Benedikt Doll (10/10) signe son retour sur le podium deux saisons plus tard. L’Allemand a joué la gagne jusqu’à l’avant-dernier intermédiaire, mais le tricolore était trop fort pour lui aujourd’hui.

Troisième du sprint d’Hochfilzen cette saison, Anton Smolski confirme sa forme actuelle à quelques semaines des Jeux olympiques. En course pour la gagne en arrivant sur le tir debout, le Biélorusse repart avec un tour de pénalité et termine finalement troisième à 32,1 secondes.

Les outsiders profitent des absences

En l’absence des leaders norvégiens et autres, quelques noms un peu plus exotiques se sont permis de rêver. Vytautas Strolia (10/10) pour la Lituanie se classe quatrième et s’offre son meilleur résultat en carrière.

Le Finlandais Tero Seppälä (10/10) égale quant à lui signe son meilleur résultat en carrière en terminant cinquième. Deuxième Allemand du jour, Erik Lesser (9/10) complètent la cérémonie des fleurs, sixième.

Sacrée opération comptable pour QFM

S’il n’y a pas de changement en termes de classement, Quentin Fillon Maillet réalise une très belle opération au niveau comptable. Profitant de la course hors des points d’Émilien Jacquelin et de la dix-huitième place de Sebastian Samuelsson, le tricolore possède désormais plus d’une victoire d’avance, 72 points.

Dossard rouge sur les épaules au départ, Émilien Jacquelin termine la journée, dévêtu de celui-ci. Malgré sa dix-huitième place du jour, Sebastian Samuelsson est désormais le nouveau leader de la spécialité. Quentin Fillon Maillet pointe lui deuxième à seulement un point du Suédois.

Le show Éric Perrot

Dernier tricolore au départ de cette course, Éric Perrot avait à cœur de se qualifier pour la poursuite après être passé à côté des deux dernières. Bien placé après un bon cinq sur cinq sur le tir couché, le Savoyard savait ce qu’il lui restait à faire pour terminer dans les soixante. Infaillible sur le tir debout, Éric blanchissait les cibles les unes après les autres. Onzième à la sortie du stade, le jeune tricolore montre l’étendue de son talent à ski dans le dernier tour et intègre le top 10 en terminant finalement huitième. Vingt-sixième temps de ski du jour, Éric Perrot réalise une performance rarement vue en Coupe du Monde à seulement 20 ans.

Crédit photo : Kevin Voigt

Parti sur l’anneau de pénalité à une reprise suite à son tir couché, Simon Desthieux, neuvième, réintègre le top 10 pour la première fois depuis Hochfilzen. Le tricolore est devancé par son jeune coéquipier d’une toute petite seconde.

Fabien Claude (7/10) termine à la limite des points en se classant trente-septième avec le neuvième temps de ski. Rendant la même copie au tir et au ski, Antonin Guigonnat prend quant à lui la cinquantième place.

Énorme désillusion pour Émilien Jacquelin, pourtant dans les temps à ski jusqu’à son malheureux tir debout. L’Isérois était en course pour le podium après son debout, mais commet trop d’erreurs aujourd’hui à Ruhpolding. Quatre tours de pénalité plus tard et Émilien ne peut faire mieux qu’une cinquante-troisième place.

Replay de la course
Résultats complets :

Crédit photo : Kevin Voigt

Biathlon Manager 2022