Coupe du Monde

Ostersund | Les Anaïs en force derrière Roeiseland

Un doublé français derrière Roieseland sur cette poursuite femmes

Elles étaient six à l’entrée du dernier tir à prétendre à la gagne, puis quatre, puis trois pour le podium de cette première poursuite de la saison. Marte Olsbu Røiseland s’envole finalement dans le dernier tour et remporte la course devant un doublé français. Anaïs Bescond, qui signe un magnifique 20/20 et le 5e temps de ski, décroche la seconde place devant Anaïs Chevalier-Bouchet (19/20.) Lisa Theresa Hauser, partie avec le dossard 1 mais en méforme sur les skis, échoue au pied du podium malgré un tir irréprochable.

Une course compacte

Les biathlètes du circuit dames auront pris au pied de la lettre l’expression de “course en confrontation” à l’occasion de la première poursuite dames de cette Coupe du Monde.

Dès le premier tir, elles sont trois à s’installer ensemble sur leur tapis. Lisa Theresa Hauser, partie doucement, a en effet permis à Elvira Öberg et Hanna Sola de recoller rapidement. Anaïs Chevalier-Bouchet entre cinquième sur le pas de tir, en même temps que Franziska Preuss.

L’Autrichienne et la Française tirent leur épingle du jeu à l’occasion de ce premier tir en confrontation de la saison et ressortent en tête avec le plein. Elvira Öberg, la plus rapide sur les skis, les rattrape au cours du deuxième tour malgré un anneau de pénalité.

Le second tir couché ne parvient pas à départager ce trio de tête. Derrière elles, Hanna Öberg et Marte Olsbu Røiseland restent au contact. 

La folle remontée d’Anaïs Bescond

Une autre Française revient en force : Anaïs Bescond, partie avec le dossard 14, ressort des couché en septième position grâce à un beau 10/10. 

Crédit photo Kevin Voigt

À l’avant de la course, Elvira Öberg fait la différence sur les skis et creuse les écarts pendant ce troisième tour. Mais son avance sur le pas de tir ne lui permet pas de conserver l’avantage. Avec deux fautes, elle rétrograde à la sixième position et permet à Hauser de reprendre la tête. Anaïs Chevalier-Bouchet, avec seulement une erreur, la suit à moins d’une vingtaine d’une seconde. 

Anaïs Bescond continue sa remontée et se replace à la faveur d’un nouveau tir parfait. Elle intègre le groupe des prétendantes au podium, parmi lesquelles les sœurs Öberg et Marte Olsbu Røiseland. Les poursuivantes rattrapent Lisa Theresa Hauser. Elles sont donc six à jouer la victoire au moment de lever leur carabine pour le dernier tir.

Six pour la gagne

Hanna Öberg, à l’attaque, tire la première balle mais réalise une erreur. Chevalier-Bouchet, Røiseland et Hauser font le plein et ressortent en tête, imitées par Anaïs Bescond. Marte Olsbu Røiseland fait parler sa supériorité sur les skis et laisse derrière elle un trio pour lutter pour les deux autres places sur le podium de la poursuite. 

Crédit photo Kevin Voigt

Lisa Theresa Hauser, malgré ses difficultés à ski, trouve des ressources insoupçonnées pour continuer à inquiéter les Françaises. Anaïs Bescond, 5e temps de ski de cette course, se détache finalement pour sécuriser sa seconde place, et Anaïs Chevalier-Bouchet réussit à tenir à distance l’Autrichienne pour monter elle aussi sur le podium.

Les autres Françaises en difficulté sur le tir

Justine Braisaz-Bouchet, partie 17e, affiche le meilleur temps de ski de cette course, plus de 15 secondes devant les sœurs Öberg. Ses 5 fautes l’empêchent cependant de prétendre à mieux qu’une 12e place. 

Crédit photo Kevin Voigt

Julia Simon réalise encore une fois l’une de ses remontadas en décrochant la 25e place malgré 4 fautes et un départ avec le 38e dossard. Chloé Chevalier ne parvient pas à réitérer sa belle performance du sprint et commet 3 fautes sur les couchés puis 3 nouvelles fautes sur les tirs debout et finit 33e de cette poursuite femmes.

Les résultats de la poursuite femmes d’Ostersund

Crédit photo : Kevin Voigt