fbpx
Coupe du Monde

Pokljuka – Le bilan : Une semaine “bleu blanc rouge” !

Des bleus qui ne quittent pas les podiums de la semaine. Johannes Boe de retour… et en forme. Sans oublier la lutte pour le dossard jaune. La répétition générale slovène avant les mondiaux d’Antholz a tenu toutes ses promesses. C’est l’heure du bilan…

Une déferlante bleue en Slovénie.

C’est simple, il y aura toujours eu au moins un biathlète français sur le podium lors des six courses de Pokljuka. Les bleus sont montés à 33 reprises sur la boite cette saison, un véritable record national et un vrai travail d’équipe. Là où les autres saisons le seul Martin Fourcade faisait monter les statistiques “podiums”, cette année, c’est l’ensemble de l’équipe de France qui se charge de cette tâche. Il sera donc difficile de ne pas se montrer ambitieux lors des mondiaux d’Antholz pour une sélection tricolore en pleine confiance.

Bleu, une couleur tendance en 2020 ©IBU

On retiendra bien sûr la double victoire sur le relais simple mixte et le relais mixte avec pas moins de six biathlètes différents sur les deux courses. Autre moment marquant, le chef d’oeuvre de Quentin Fillon-Maillet sur la mass start avec un19/20 à la clé et des jambes de feu. La semaine avait également bien commencé pour le clan bleu avec une deuxième et une troisième place sur l’individuel pour Martin Fourcade, toujours en jaune, et Fabien Claude (une première pour lui).

Côté femmes, Anaïs Bescond a trusté les trois podiums de la semaine avec en plus de sa victoire en duo avec Emilien Jacquelin sur le relais simple mixte, deux troisièmes places sur l’individuel et la mass start. Justine Braisaz se présentera avec le dossard rouge de l’individuel aux mondiaux quand Julia Simon aura préservé sa place dans le top 5 du général (sans oublier la victoire sur le relais mixte pour les deux “Juju”). Seul ombre au tableau avec un Simon Desthieux un peu en dessous en Slovénie et qui perd au passage sa troisième place au classement de la Coupe du Monde.

Johannes Boe peut toujours viser le général.

Cette chute du podium, le français la doit aussi au retour de Johannes Boe. Le tout nouveau jeune papa, qui avait laissé planer le doute sur sa participation à Pokljuka, a signé son retour par une victoire sur l’individuel. Privé de compétition depuis près d’un mois et légitimement à cours de rythme, le norvégien a quand même tout de suite remis les pendules à l’heure en réalisant un 20/20 pour s’imposer devant son meilleur ennemi Martin Fourcade.

Le jeune papa est venu se reposer en Slovénie 😉 ©IBU

Un avertissement pour le catalan qui restait sur quatre victoires consécutives et qui a également réalisé un sans faute sur cette première course de la semaine mais qui pourra regretter une chute évitable lors de son second passage au pas de tir. Mis au repos pour les relais, contrairement au cadet des frères Boe, le patron français terminera la mass start très fatigué en cinquième position. Logique pour le tricolore quand on voit les efforts fournis depuis le début de l’année 2020 pour une triple semaine extraordinaire et prolifique en points.

Au final, le quintuple champion olympique aura tout de même perdu quelques unités en Slovénie sur son rival norvégien dans la course au dossard jaune. Johannes Boe, grâce à sa victoire sur l’individuel et sa troisième place sur la mass start, a prouvé qu’il n’avait pas laissé de côté la lutte pour le général (voir plus bas). Avec moins d’une centaine de points de retard sur le français (si l’on enlève les deux moins bonnes performances de la saison), le rouquin d’Oslo sera bien à l’affut du moindre faux pas de son rival catalan.

Le duo Eckhoff/Wierer en retrait, Oeberg en embuscade.

Dorothea Wierer, Tiril Eckhoff, Tiril Eckhoff, Dorothea Wierer, le classement général de la Coupe du Monde semblait se destiner ver un mano à mano entre les deux biathlètes. Pourtant, les courses de Pokljuka ont redistribués les cartes. Au delà du top 15 sur l’individuel, les deux rivales n’ont également pas marqué de gros points sur la mass start pour des raisons différentes. En méforme derrière la carabine, son point fort, depuis la semaine dernière, l’italienne a confirmé cette tendance sur le départ groupé en ne terminant que neuvième quand la porteuse du dossard jaune avait déjà quitté la Slovénie pour des raisons de santé.

Un podium sans norvégiennne ? ©IBU

Une semaine de contre performance pour le duo italo/norvégien dont a bien profité Hanna Oeberg. La suédoise, régulière depuis le commencement de la saison, enchaîne les bonnes performances en 2020 et ce n’est pas ses résultats à Pokljuka qui prouveront le contraire. Deuxième de l’individuel et vainqueur de la mass start, Oeberg n’aura laissé que des miettes à ses adversaires et se replace dans la course au dossard jaune avec moins de 70 points de retard sur la leader Eckhoff. Toujours aussi régulière au tir et en grande forme sur les skis, la suédoise pourrait très bien jouer les troubles fêtes pour le classement général mais aussi aux mondiaux d’Antholz dans un peu plus de deux semaines.

Entre belles performances et surprises.

Les classements de fin de course donnent souvent le ton d’une compétition mais la manière est également très importante. Un top 4 en mode “sans faute” sur l’individuel homme, quatre fautes seulement dans le top 10 chez les dames sur ce même format. Les biathlètes étaient en mode “tireur d’élite” sur ces deux courses. Les mass start ont également été très disputés et riches en suspense.

Côté belle surprise, on notera la deuxième place de l’équipe estonienne sur le relais simple mixte, qui signe ici sa meilleure performance sur une course de Coupe du Monde. A la recherche de ses sensations des années passées depuis le début de l’exercice 2019/2020, Lisa Vittozzi repointe le bout de son nez au meilleur moment de la saison. Quatrième de l’individuel et seconde de la mass start, l’italienne se rassure enfin, à quelques jours des mondiaux d’Antholz… à domicile!

Grande première pour l’Estonie ! © IBU

Toujours dans sa quête de redressement, l’équipe allemande pourra capitaliser sur sa semaine slovène. Outre une troisième place sur le relais mixte, les biathlètes d’outre Rhin ont également brillé en solo avec la première victoire de Denise Herrmann sur un individuel (4ème place pour Philipp Nawrath sur ce format chez les hommes) et la deuxième place de Benedikt Doll sur la mass start. L’année 2020 semble bien lancée pour la sélection allemande.

La déclaration de la semaine.

“J’ai pensé tout de suite au dossard jaune. C’est possible d’aller le chercher”

Johannes Boe en reconquête après sa victoire sur l’individuel (l’Équipe)

Et à part ça ?

Nous aurions préféré vous proposer une nouvelle scène de joie ou un moment insolite, voire même rien du tout, dans notre rubrique habituelle. Malheureusement la terrible tragédie qui a touché la famille Claude, dont les trois fils font les beaux jours des équipes françaises et belges, méritait d’être souligné afin de rendre hommage à leur père Gilles Claude, accidentellement décédé au Canada lors d’une randonnée en moto neige. Les déclarations touchantes et dignes de Fabien et Florent Claude dans la vidéo ci-dessous, filmée avant l’annonce officielle du décès de leur papa, méritaient d’être mise en avant. Toutes nos condoléances à la famille.

La suite du programme…

Au repos les champions ! Enfin pas tout à fait. Plus de deux semaines sans compétition officielle attendent les biathlètes mais il faudra garder le rythme car la reprise se fera à Antholz en Italie pour les Championnats du Monde… rien que ça ! Les prochains jours seront rythmés par des entraînements et bien sûr les annonces des sélections pour cette compétition. Alors rendez-vous le jeudi 13 février prochain pour un relais mixte qui marquera le lancement des mondiaux !

Crédit photo : IBU

Auteur

Damien JAEN

Damien JAEN

Éditeur Biathlon Live

1 Commentaire

  • Je suis un passionné du ski de fond pour l’avoir pratiqué sur le marathon de Prénovel les Piards, la transjurassienne,la course des roblochons à la Clusaz, un marathon aux Rousses. A mon époque s’était l’alternatif.
    Maintenant je vis en Bretagne mais mes enfants habitent Annecy, Thônes, La Féclaz.
    J’ai un garçon paysagiste sur Annecy. Donc je suis régulièrement les compétitions et j’admire les performances de nos skieurs. Un gros bravo à Martin. (En parlant j’ai connu Pierrat).

Commenter