fbpx
Coupe du Monde

Ostersund – Simon Desthieux royal, Johannes Boe trois étoiles

Incroyable scénario final avec la victoire de Simon Desthieux sur la mass-start devant Eduard Latypov. Troisième, Johannes Boe remporte le gros globe.

Le boss, c’est bien Johannes Boe

Pour le troisième hiver consécutif, Johannes Boe remporte le général de la Coupe du Monde. Comme l’an dernier face à Martin Fourcade, le Norvégien a du se battre jusqu’au bout pour conserver son trône de numéro un mondial. Bousculé dans son propre camp cette fois-ci par la sensation de cette saison Sturla Holm Laegreid, Johannes Boe a vacillé, mais n’a pas cédé. Encore mal embarqué aujourd’hui avec deux fautes sur ses couchés, il ne s’est pas démobilisé. Son coéquipier et rival visitant l’anneau de pénalité sur les debout, le désormais triple tenant du titre en profitera parfaitement pour remonter dans le classement et sécuriser définitivement ce gros globe. Soulagé de ne pas voir Sturla Holm Laegreid dans ses pattes, il laissera Simon Desthieux et Eduard Latypov se battre pour la victoire dans la dernière boucle.

Crédit photo : Kevin Voigt

Troisième aujourd’hui, Johannes Boe rentre encore un peu plus dans l’histoire de sa discipline. Il est le sixième biathlète masculin à remporter trois fois le général de la Coupe du Monde, le quatrième à le faire consécutivement. Même son illustre prédécesseur Ole Einar Bjoerndalen n’avait pas réussi un tel exploit.

Un Johannes Boe en plein doute tout au long de l’hiver, et qui finalement, au bout du suspense, décroche une nouvelle fois la plus prestigieuse des récompenses de cristal. Le boss du circuit c’est bien lui.

Sturla Holm Laegreid a pris rendez-vous

Il n’y a pas de grand vainqueur sans grande rivalité. À la bataille face à Martin Fourcade ces dernières années, Johannes Boe se retrouvait un peu orphelin du Catalan, retraité depuis un an, à l’ouverture de cet hiver. Mais le Norvégien a très vite retrouvé un adversaire à sa taille.

Sans doute très déçu de passer à côté du gros globe pour quelques points (13), Sturla Holm Laegreid n’a pas à rougir de son hiver exceptionnel. Sixième homme Norvégien au début de cette saison avec quatre courses de Coupe du Monde au compteur, il va faire plus qu’embêter son coéquipier.

Crédit photo : Kevin Voigt

De surprise en surprise, la sensation de cette saison va impressionner son monde en se retrouvant aujourd’hui en position de déloger Johannes Boe du trône de numéro un mondial. Un tir chirurgical et un mental d’acier qui l’ont souvent porté cet hiver, Sturla Holm Laegreid va finalement être rattrapé par ses émotions sur cette toute dernière course. Toujours dans la course au dernier debout pour remporter le gros globe, il commettra deux fautes fatales pour dire adieu à la récompense de cristal.

Huitième ce dimanche, le Norvégien termine au deuxième rang mondial avec sept succès cet hiver. Tout simplement le biathlète qui s’est le pus imposé. Qui aurait pu pronostiquer ça à l’ouverture en Finlande ? Personne ! Meilleur jeune de cet hiver et quatre titres mondiaux en poche, Sturla Holm Laegreid a réalisé une première saison complète en Coupe du Monde incroyable. À 24 ans, il a pris rendez-vous pour les prochaines années.

Un Simon Desthieux royal

Outre la course au général, il y avait une dernière victoire à décrocher. Dans des conditions un peu plus clémentes que pour les filles, cette course restait toutefois très ouverte avec des biathlètes qui jetaient leurs dernières forces dans la bataille. Et dans cette bataille, c’est Simon Desthieux qui en sortira grand vainqueur ! Assurément, la médaille d’argent sur le sprint des Mondiaux a débloqué quelque chose chez le biathlète de l’Ain. Vainqueur de sa première course en carrière du côté de Nove Mesto, le tricolore passe la seconde sur la toute dernière course de l’hiver.

Crédit photo : Kevin Voigt

Auteur d’un splendide 18/20, Simon Desthieux ressortait du dernier tir à 6.5 secondes du leader Eduard Latypov. Pourchassé par Johannes Boe, il fera parler ses qualités de finisseur pour garder à bonne distance le Norvégien, mais surtout pour laisser sur place le Russe. Encore du très grand Simon Desthieux aujourd’hui qui termine de la plus belle des manières son hiver.

Cinq tricolores au départ, trois terminent aux portes du top 10. En tête à l’approche du dernier tir, Antonin Guigonnat (15/20) commettra quatre erreurs pour finalement terminer 11e. Encore en course pour le globe de la mass-start, Quentin Fillon Maillet (15/20) occupe le 12e rang, deux places devant Émilien Jacquelin, 14e et auteur d’un 16/20. Six erreurs aujourd’hui, Fabien Claude boucle sa saison en prenant la 23e place de la course des rois.

À noter que c’est une journée parfaite pour les frères Boe puisque Tarjei (6e) remporte le globe de la spécialité.

Replay de la course
Résultats complets :
C73E_v2

Crédit photo : Kevin Voigt