Coupe du Monde

Ostersund | Les Bleus derrière la Norvège

La Norvège a laissé très peu de chance aux autres nations, vainqueure aujourd’hui. Belle deuxième place pour la France, devant la Russie. La Suède, à domicile, passe à côté de sa course.

Avec seulement 4 pioches, et passant chaque relais en tête, les Norvégiens terminent logiquement en tête de ce relais. Après un dernier relais parfait de Quentin Fillon Maillet, la France prend la deuxième place face à la Russie, qui s’est ajoutée un tour de pénalité. L’Allemagne, privée d’Arnd Peiffer parti à la retraite à la fin de la saison dernière, obtient tout de même la quatrième place avec 6 pioches, à 1 min 07. L’Ukraine complète le top 5.

La Norvège encore une fois reine du relais

C’est une nouvelle victoire pour la première nation du biathlon. La Norvège alignait un relais inédit, avec le jeune Sivert Guttorm Bakken en premier relayeur. La relève norvégienne a encore une fois impressionné : après ses deux tops 10 la semaine dernière, Bakken a réalisé la course parfaite, sans balle de pioche et donnant le relais en tête à Tarjei Boe. Comme souvent irréprochable sur les relais, le grand frère Boe creuse l’écart sur ses concurrents avec seulement une balle de pioche, tandis que Johannes Boe enfonce le clou. Un tir debout supersonique, le meilleur temps de ski de son groupe, le leader Norvégien passe le relais à Christiansen avec 20 secondes d’avance sur le Russe Latypov, et 50 secondes sur Quentin Fillon Maillet.

Crédit photo : Kevin Voigt

Un premier relais réussi pour les Bleus

Nos quatre Français du jour ont peu à regretter sur cette course. Avec seulement une pioche sur chaque tir et le meilleur temps de ski sur l’ensemble de la course, Fabien Claude réalise une belle performance et recolle avec la tête de la course avant son passage de relais. Émilien Jacquelin, toujours en forme sur les skis, devra néanmoins utiliser cinq balles de pioche pour blanchir ses dix cibles. Il passera le relais au pied du podium, derrière les Norvégiens, les Russes et les Ukrainiens, impressionnants sur ce début de course et évoluant alors en deuxième position.

Crédit photo : Kevin Voigt

Au contraire d’Émilien Jacquelin, Simon Desthieux, troisième relayeur, effectuera un tir propre quasi-parfait (1 pioche sur le debout), mais sans avoir pu faire la différence sur les skis. Il passera le relais à Quentin Fillon Maillet à 50 secondes de la tête, en troisième position. Si le Russe Latypov ne laisse que très peu de secondes au Français sur les skis, Quentin Fillon Maillet fera la différence sur le pas de tir pour offrir cette deuxième place à l’équipe de France. Un flamboyant 10/10 contre un craquage d’Eduard Latypov, qui ira visiter l’anneau de pénalité à 2,5 km de l’arrivée.

Course à oublier pour la Suède

Avec un anneau de pénalité d’emblée, la Suède n’a pas su recoller à l’avant de la course. À domicile, les Suédois, qui avaient pourtant réalisé de belles courses jusque-là, ne terminent qu’en septième position à 2 min 30. Peppe Femling donnait le premier relais avec déjà 1 min 30 de retard, et Jesper Nelin perdait encore 41 secondes. Les deux cadors Suédois Martin Ponsiluoma et Sebastian Samuelsson ne pourront faire mieux que grappiller des places, à défaut de secondes.

Crédit photo : Kevin Voigt

À noter également une déception pour les Italiens, qui jouaient encore la quatrième place en se positionnant pour le dernier tir debout. Mais Dominik Windisch sera victime d’une craquante sur son tir, s’ajoutant deux anneaux de pénalité. L’Italie termine huitième.

Résultats complets

Crédit photo : Kevin Voigt

Biathlon Manager 2022