fbpx
Coupe du Monde

Ostersund – Éric Perrot : “Ça va être très enrichissant”

Tout juste sélectionné pour sa première Coupe du Monde, Éric Perrot a bien voulu répondre à nos questions. Le jeune Savoyard a hâte d’être au départ du sprint vendredi.

Bonjour Éric. Tu vas découvrir la Coupe du Monde à la fin de la semaine. Dans quel état d’esprit abordes-tu cette grande première ?

Oui j’ai vraiment hâte d’être au départ de ma première Coupe du Monde ! J’ai très envie d’être au meilleur de mon niveau, donc forcément un petit peu de pression mais que du positif.

Cette sélection récompense ta magnifique saison où tu as gravi beaucoup d’échelons en un temps record !

La saison a été superbe avec la découverte de plein de nouveaux circuits : l’IBU Cup, les Championnats d’Europe, les Championnats du Monde juniors et puis maintenant la Coupe du Monde. Je suis très heureux de pouvoir être à mon meilleur niveau et avoir l’opportunité d’évoluer sur tous ces circuits.

Tu nous aurais cru début décembre si on t’avait dit que tu monterais en Coupe du Monde cet hiver ?

Quand on rêve de haut niveau on imagine bien-sûr la Coupe du Monde. On y pense toujours un peu. Mais bien-sûr quand ça devient réalité c’est autre chose aha.

Crédit photo : Kevin Voigt

C’est extraordinaire de se retrouver parmi tous ces champions.

Éric Perrot
Quand as-tu appris ta sélection pour Ostersund ? Quel était ton programme de ces derniers jours ?

La décision a été prise en avance, à la fin des Mondiaux Juniors, pour que je puisse rentrer me reposer et me préparer au mieux. Je me suis donc reposé à la maison puis repréparé avec de bonnes séances à Peisey-Vallandry avec mon club. La semaine dernière j’étais vraiment bien (physiquement). Alors je verrai comment ça répond cette semaine.

Comment appréhendes-tu de débarquer dans un groupe composé des meilleurs mondiaux ? Tu pourras compter sur Émilien Claude pour ton intégration !

C’est extraordinaire de se retrouver parmi tous ces champions. Ça va être très enrichissant je vais en profiter. En effet je suis également très content de pouvoir partager ça avec Émilien, qui est lui aussi junior, et qui a déjà découvert la Coupe du Monde avant.

Tu débarques à Ostersund avec quelles ambitions ? Au niveau des résultats, on imagine que tu vises une place dans les 60 pour la poursuite.

J’ai l’ambition de faire des courses au meilleur de mon niveau. Je ne veux pas me fixer de résultats, je préfère viser une bonne performance personnelle puis regarder les résultats ensuite. Je vais profiter à fond de l’événement ainsi que prendre de l’expérience avec les plus grands. Mais bien-sûr que du côté des résultats, si je ne prends pas la poursuite je serai déçu…

Crédit photo : Kevin Voigt