fbpx
Coupe du Monde

Oberhof – Tiril Eckhoff : « Ça craint vraiment »

Troisième hier du relais mixte simple avec Johannes Boe, Tiril Eckhoff était déçue de sa performance et notamment de son dernier tir debout avec trois tours de pénalité.

Un week-end presque parfait pour Tiril Eckhoff

Vainqueure du sprint et de la poursuite, Tiril Eckhoff termine pourtant cette cinquième étape avec des regrets. Alignée sur le relais mixte simple avec Johannes Boe dimanche, elle avait bon espoir de signer le week-end parfait.

Alors en tête de la course, accompagnée de Julia Simon, sur le dernier tir debout pour les dames, la Norvégienne va complètement passer au travers. Elle ira tourner trois fois sur l’anneau de pénalité, et ce, malgré trois balles de pioche. Elle passait ensuite le relais à son coéquipier avec 51 secondes de retard sur la France.

Crédit photo : Kevin Voigt

Un retard trop important pour espérer revenir sur la tête de course malgré un dernier relais supersonique de la part de Johannes Boe. La doublette norvégienne terminera tout de même troisième, de quoi consoler un peu Tiril Eckhoff, mécontente de sa prestation.

« Je suis un peu déçue de ma performance. Johannes a fait un excellent travail et j’en ai fait un également jusqu’au dernier tir. C’est énervant. Je me suis totalement ratée », Tiril Eckhoff au micro de la NRK.

« Je prends des risques et je fais trois fautes. Ce n’est pas comme si je tremblais, mais je suis plus nerveuse et ensuite je suis plus lente à la détente. Ça craint vraiment, du moins quand tu fais un relais. Heureusement, Johannes sauve la course, alors je le remercie.« 

« J’étais vraiment bien. Mais c’est un peu comme si je me perdais totalement au debout. Je ne sais pas moi même ce qu’il s’est passé. Je suis déçue, et en plus ça arrive la fois où je faisais équipe avec Johannes. »

La frsutration de Tiril Eckhoff. Crédit vidéo : NRK

Tiril Eckhoff a tout de même décroché hier son premier podium en relais mixte simple. Malgré ce faux pas, la Scandinave sort d’une cinquième étape exceptionnelle, comme l’ensemble de son équipe. Désormais 18 victoires individuelles au compteur, elle n’est qu’à 43 points de sa coéquipière et leader Marte Olsbu Roeiseland au général.

Crédit photo : Kevin Voigt

Commenter