fbpx
Coupe du Monde

Oberhof – La Norvège se fait peur

Ultra dominatrice quasiment du début à la fin de la course, la Norvège se fait une frayeur sur la fin de course mais s’offre tout de même la victoire, au détriment de la France. L’Allemagne 3ème.

Les norvégiens assurent sans les frères Boe

En l’absence des frères Boe nous pouvions nous attendre à une course plus ouverte que d’habitude. Oui il y a eu du suspense, en fin de course, mais au final la Norvège s’impose encore une fois. Tous comme chez les dames, le relais masculin réalise le triplé !

Les deux premiers relais sont menés d’une main de maître par les scandinaves. Lars Helge Birkeland (10/10) et Erlend Bjoentegaard (8/10) jouent les premiers rôles.

Johannes Dale (1+3) craque quelque peu lors de son passage au tir debout et se voit contraint à aller faire 150 mètres supplémentaires. Cependant il peut profiter de la déconvenue de ses poursuivants afin d’augmenter l’avance de son équipe. Au moment de transmettre le relais, la Norvège pointe en tête avec 31,4 secondes d’avance sur l’Allemagne et 35,8 secondes sur la France.

C’était sans compter sur un Vetle Sjåstad Christiansen qui a craqué complètement lors de son tir debout. Alors qu’il arrive sur le pas de tir avec 36,8 secondes d’avance sur Quentin Fillon Maillet, le scandinave rate le coche et doit rallonger son parcours de 150 mètres. Le français en profite pour ressortir devant, la victoire va se jouer au sprint. Au coude à coude, le norvégien et le français donnent tout ce qu’il leur reste. Plus fort que Quentin, Christiansen enclenche le turbo à quelques encablures de la ligne d’arrivée et vient franchir la ligne en première position.

La remontée française

Mal embarquée dans ce relais, la France s’en sort très bien avec cette deuxième position. Magnifique 2ème du sprint la veille, Émilien Jacquelin prend le départ en tant que premier relayeur français. Après un premier passage sur le pas de tir réussit, le grenoblois passe complètement à côté du debout. Une dernière boucle difficile et deux boucles de pénalités plus tard, le jeune bleu transmet le relais en 21ème position à 1 minute et 16,7 secondes de la Norvège.

Et c’est à ce moment-là que la France commence sa superbe remontée en la personne de Martin Fourcade. Deux passages sur le tir somptueux et un bon temps de ski plus tard, le patron français replace son pays dans la course au podium. Le catalan remonte 16 places et est alors 5ème à 51,3 secondes.

Un troisième relais tout aussi maîtrisé de la part de Simon Desthieux qui n’a eu besoin que d’une seule balle de pioche. Un peu plus en difficulté que Martin sur les skis, Simon fait gagner une place à la France qui pointe alors en 4ème position à 35,8 secondes.

Endosser le rôle de dernier relayeur dans de telles conditions n’est sûrement pas chose facile. Quentin Fillon Maillet a su répondre présent ! Aucun souci sur le tir couché, le français dépasse le biélorusse pour se retrouver 3ème dans les skis de Benedikt Doll et toujours un écart d’une trentaine de secondes sur la Norvège. S’en suit un dernier passage au tir plein de suspense. Christiansen part à la faute à deux reprises, le jurassien et l’allemand arrivent sur le pas de tir au même moment et voient les erreurs du norvégien. Le tricolore en profite pour faire le plein rapidement, avec une balle de pioche, et ressort du pas de tir en tête de 6,6 secondes. Christiansen lui reviendra finalement dessus et ira cueillir le français dans la dernière ligne droite.

Alors certes un peu de déception de se faire battre sur le fil, mais au vu du début de course raté et de la magnifique remontée, il y a largement de quoi être satisfait du résultat.

L’Allemagne sur le podium

Un début de course en montagnes russes pour les allemands mais un podium tout de même. Deux tours de pénalités comme la France et la Norvège, l’Allemagne a cependant eu besoin de beaucoup plus de balles de pioche pour blanchir les cibles. Avec deux jeunes premiers relayeurs, Philipp Horn et Johannes Kuehn, l’Allemagne se classe sixième. Par la suite ce sont les deux expérimentés Arnd Peiffer et Benedikt Doll qui vont finir le travail. Malgré un tour de pénalité et 3 balles de pioche, Benedikt Doll arrive tout de même à maintenir le cap pour son équipe et valider le podium.

Retrouvez le replay du relais hommes ici.

Classement complet :

BT_C73C_1.0-1

Crédit photo : Icon Sport

Auteur

Aymeric

Aymeric

Rédacteur Biathlon Live

Commenter