fbpx
Coupe du Monde

Oberhof – Encore et toujours la Norvège

Tout s’est joué sur le dernier tir debout et une fois de plus c’est la Norvège qui en sort vainqueur. La France de retour sur le podium avec sa 3ème place. La Suède 2ème.

La Norvège toujours aussi forte

Dossard numéro 1 sur les épaules, Synnøve Solemdal prend le départ du relais norvégien en première position. La scandinave n’aura besoin d’utiliser ses balles de pioche qu’à seulement 3 reprises mais, moins rapide sur les skis que ses concurrentes, transmet le relais avec tout de même 38,5 secondes de retard sur la tête de course. La Norvège est alors 8ème.

Ingrid Landmark Tandrevold deuxième relayeuse scandinave réalise la même copie que sa compatriote avec 3 balles de pioche nécessaires lors de son passage au tir debout. Résultat, elle donne le relais à Marte Olsbu Roiseland avec un peu plus de retard que lors de sa prise de relais. Sixième à 57,5 secondes.

Impeccable sur son tir couché, 2 petites erreurs vites rattrapées sur son debout et un temps de ski toujours aussi rapide, Marte Olsbu Roiseland remet la Norvège dans les rails. À la faveur notamment d’une chute de Célia Aymonier dans la dernière boucle, elle transmet le relais à Tiril Eckhoff en première position.

On la savait très solide depuis ses 4 victoires consécutives au mois du décembre. Tiril Eckhoff n’a pas craqué et a tenu son rang. Au tir en confrontation directe avec la Suède et la France, elle est la seule du trio de tête à ne pas commettre d’erreur sur le tir debout. La scandinave termine la course sur un gros rythme et franchit la ligne d’arrivée en première position. Elle offre par la même occasion au relais féminin norvégien sa troisième victoire en autant de courses.

Les bleues jouent devant

Les françaises ont joué les premiers rôles tout le long de ce relais. Bonne entrée en matière avec une première place après le relais de Julia Simon qui s’en sort avec 3 balles de pioche.

Deuxième relayeuse du jour, Anaïs Bescond aura elle aussi besoin de 3 balles de pioche pour blanchir la totalité des 10 cibles. La France joue toujours devant. Nanass transmet le relais en 3ème position à 41,1 secondes.

Après un premier relais à Ostersund très difficile pour Célia Aymonier, la jurassienne a sorti un tir debout d’exception. Cinq sur cinq, elle ressort en tête du pas de tir. À la suite d’une chute dans sa dernière boucle, la tricolore voit la Marte Olsbu Roiseland lui revenir dessus et la dépasser avant le passage de relais.

Place à la confrontation directe pour Justine Braisaz. La biathlète des Saisies va donc jouer la gagne face à Tiril Eckhoff et Hanna Oeberg. Le premier tir ne permettra pas de faire de différence, Justine ressort 3ème à 3,5 secondes. Dernier tir décisif ! Trois balles n’iront pas blanchir leurs cibles et la France voit ses concurrents directs ressortir devant. La savoyarde assure la 3ème place et offre aux bleues leur premier podium de l’hiver.

La Suède revient bien

Après une décevante 10ème place lors du relais d’Hochfilzen, les suédoises avaient surement à cœur de faire bien mieux aujourd’hui. Emmené par Elivra Oeberg et Linn Persson, le relais suédois passe les deux premiers relais en sixième puis quatrième position. Quasi irréprochable au tir (9/10), Mona Brorsson transmet le témoin à Hanna Oeberg dans de très bonnes conditions, 3ème. La suite tout le monde la connait, confrontation directe avec la Norvège et la France. Hanna Oeberg, pourtant très bonne tireuse, pioche à 5 reprises et doit se contenter de la deuxième position.

L’Allemagne 4ème, déception pour la Suisse

Un tour de pénalité, 11 balles de pioche et la 4ème place. Le relais féminin allemand doit se contenter aujourd’hui de la médaille en chocolat. Trop pénalisée en début de course, l’Allemagne doit lutter tout du long de la course pour remonter au classement.

Au contraire de leurs voisines allemandes, les suissesses ont joué devant un long moment avant de craquer en fin de course. Troisièmes après le relais d’Elisa Gasparin puis premières après celui de Selina, la Suisse recule après un passage au tir debout manqué par la cadette des soeurs Gasparin, Aita. Lena Haecki ne pourra pas réduire l’écart déjà trop conséquent. La Suisse termine 5ème.

Classement complet :

BT_C73C_1.0

Crédit photo : IBU

Auteur

Aymeric Mathieu

Aymeric Mathieu

Rédacteur Biathlon Live

Commenter