fbpx
Coupe du Monde

Nove Mesto – Les bleues retrouvent le sourire

Un relais passionnant pour une nouvelle victoire de la Norvège devant une très belle équipe de France. L’Allemagne complète le podium.

Les invincibles norvégiennes

Tout au long de la saison elles auront dominé les débats. Six relais féminins disputés pour autant de victoires. Une performance historique que l’Allemagne de Laura Dahlmeier avait réussi à faire au cours de la saison 2016/2017. Une énième victoire pour la nation scandinave qui avait pourtant bouleversé la moitié de son quatuor aujourd’hui à Nove Mesto.

Synnoeve Solemdal et Marte Olsbu Roeiseland absentes et restées au pays, Karolin Knotten et Ida Lien avaient la lourde tâche de lancer ce relais norvégien. Une mission parfaitement réussie avec un relais donné à Ingrid Tandrevold seulement 30 secondes derrière l’Ukraine leader de la course.

Les deux plus expérimentées (et copines) n’auront qu’à terminer le boulot. Avec une seule pioche, Ingrid Tandrevold lançait sa coéquipière Tiril Eckhoff en pole position en compagnie de la France et de l’Ukraine. Un couché qui ne fera pas de différence, tout se jouera sur le debout. De nouveau fébrile derrière sa carabine depuis les mondiaux, la norvégienne maîtrisera parfaitement son tir, malgré le vent tourbillonnant sur le pas de tir, et réalisera un splendide 5/5 pour s’envoler vers la victoire. L’Ukrainienne sur l’anneau de pénalité et Anaïs Bescond ressortie à 4 secondes mais trop juste dans la dernière boucle, Tiril Eckhoff terminera sa course dans les bras de ses coéquipières, victorieuse et heureuse de ce nouveau succès apporté à sa nation, tout simplement invincible cet hiver !

Cette équipe n’était pas favorite sur le papier avec sa nouvelle jeune garde sur les deux premiers relais. Pourtant, elle prouve une fois de plus qu’il faudra compter sur elle dans les prochaines années (on n’en doutait pas).

Une deuxième place et le sourire pour les françaises

Le dernier relais féminin avait viré au cauchemar pour l’équipe de France. une lointaine 14e place obtenue lors des mondiaux, ajouter à cela des performances individuelles très décevantes. Un édition italienne à jeter aux oubliettes. La réaction des françaises était donc très attendue pour la reprise de la Coupe du Monde. Et elle ne s’est pas faite attendre.

Anaïs Bescond deuxième du sprint d’ouverture de cette étape de Nove Mesto, les tricolores vont terminer juste derrière la grande équipe de Norvège cet après-midi.

Un très bon premier relais de la part de Julia Simon, qui lançait sa copine des Saisies Justine Braisaz à 18 secondes de la tête de course. Un tir couché parfait de la française, les bleues se retrouvaient aux avant-postes en compagnie de l’Ukraine et de la Russie. Malheureusement le debout sera beaucoup plus compliqué pour Justine avec 150 mètres supplémentaires à se rajouter dans les jambes, alors que devant ça commence à s’échapper. Sortie à 36 secondes, la Savoyarde passera le relais à Chloé Chevalier avec 30 secondes de retard en compagnie de la Norvège.

Celle qui remplace Célia Aymonier aujourd’hui, a sans doute été le point de bascule pour l’équipe de France. De biens meilleures sensations sur les skis que sur le début de l’hiver, l’Iséroise tiendra tête à Ingrid Tandrevold, sixième du général. Un tir parfait, le 10/10, pour refaire tout son retard et donner le relais en tête de course à Anaïs Bescond. Énorme prestation de la médaillée des derniers Championnats d’Europe.

Pour Anaïs Bescond la marche sera trop haute avec une Tiril Eckhoff des grands jours. Elle ne pourra jouer la gagne dans le dernier tour face à la fusée norvégienne mais sécurisera avec tout son expérience cette très belle deuxième place qui donne à cette équipe un grand bol d’air frais après la déroute des mondiaux.

Merci Denise Herrmann

L’Allemande, vainqueur du sprint de jeudi, a une fois de plus été décisive pour offrir à sa nation la troisième marche du podium. Malgré 5 pioches, l’ancienne fondeuse va faire parler sa puissance sous les spatules pour fondre sur ses adversaires. Ressortie 5e du dernier tir à 15 secondes de la troisième place, elle va mettre le turbo pour déposer la Russe, puis l’Ukrainienne dans la dernière ligne droite.

crédit photo : IBU

Le quatuor allemand composé de Karolin Horchler, Vanessa Hinz, Franziska Preuss et Denise Herrmann termine au troisième rang devant l’Ukraine 4e, en tête une bonne partie de la course, la Russie 5e, l’Italie 6e et la Suède 7e.

Résultats complets :
fds

Crédit photo : FFS

Auteur

Romain LB

Romain LB

Créateur du groupe Facebook Martin Fourcade Live et co-fondateur de Biathlon Live

Commenter