fbpx
Coupe du Monde

Nove Mesto – Les Allemands heureux, Émilien Jacquelin malheureux

Le relais allemand a renoué avec la victoire grâce à une belle performance collective. Les Bleus bien lancés, Émilien Jacquelin a connu une nouvelle désillusion au tir.

Les Allemands au-dessus du lot

Une véritable démonstration. Décevante depuis le début de l’hiver, avec quelques sursauts de ses cadres, l’Allemagne a sonné la révolte aujourd’hui pour s’offrir un succès sans contestation.

24 heures après la désillusion de leurs homologues féminines, les Allemands vont réciter leur partition du premier au dernier relais. Très habiles sur le pas de tir malgré les fortes bourrasques (cinq pioches), ils seront également très impressionnants en piste. À commencer par le lanceur de luxe de l’équipe Erik Lesser, au fond du trou à Pokljuka, qui arrivera à prendre quelques secondes d’avance sur Sturla Holm Laegreid avant de lancer Benedikt Doll. Une pioche pour le champion du monde du sprint en 2017 et Arnd Peiffer, l’Allemagne prenait aisément les commandes de la course avant de lancer Philipp Nawrath pour conclure ce relais. La France en deuxième position à 40 secondes, maintenait tout de même la pression alors que la Norvège était au-delà de la minute à cause d’une nouvelle craquante de Johannes Dale au debout.

Crédit photo : Soelzer via Kevin Voigt

Habitué du circuit IBU Cup, Philipp Nawrath connaissait sa première sélection en Coupe du Monde cet hiver. Le biathlète allemand de 28 ans n’en reste pas moins un athlète expérimenté. Malgré la pression d’un pays sur ses épaules, il ne tremblera pas et n’aura besoin que d’une balle supplémentaire pour blanchir ses dix cibles. Une victoire qui va faire le plus grand bien à cette nation, en mal de grosses performances depuis quelques hivers. La dernière victoire allemande en relais masculin remontait au 21 janvier 2017. Une éternité.

La Russie et la Norvège sur le podium

Seulement cinq pays ne sont pas allés tourner. C’est le cas de la Russie qui enchaîne avec un nouveau podium en relais après le bronze à Pokljuka. En dixième position à 55 secondes de la tête après le premier passage, les Russes referont petit à petit leur retard. Dans le groupe pour jouer la dernière place du podium sur l’ultime relais, Eduard Latypov franchira finalement la ligne d’arrivée en deuxième position. Il a parfaitement su profiter de l’énorme craquante d’Émilien Jacquelin au couché et du tour de pénalité de Johannes Boe au debout. Les Russes termine à 1 minute 22 des Allemands, et 11 secondes devant les Norvégiens.

Crédit photo : Soelzer via Kevin Voigt

Sorti des Mondiaux avec deux médailles individuelles, Johannes Dale ne semble toujours pas trouver la solution en relais. Une fois de plus, le Norvégien est allé tourner sur l’anneau de pénalité. À une minute de la tête, les frères Boe ne pourront refaire le retard. Dans des conditions très délicates, le numéro un mondial arrivera tout de même à sécuriser le podium malgré un tour sur son debout. Mais très loin des vainqueurs du jour.  

Avec sa troisième place, la Norvège remporte le globe de la spécialité.

Nouvelle désillusion pour Émilien Jacquelin  

Après deux premiers relais compliqués cet hiver, Émilien Jacquelin avait semble-t-il trouvé la solution avec une position de quatrième relayeur qui lui va comme un gant. Mais ce vendredi, le Villardien a de nouveau sombré. Le double champion de la poursuite a connu la même mésaventure que sur la mass-start des Mondiaux.

Crédit photo : Soelzer via Kevin Voigt

Un tir couché groupé, mais quelques centimètres au-dessus de la cible. Malgré les nombreux clics, rien ne changera. Alors que le podium semblait promis grâce à de très bons relais de la part d’Antonin Guigonnat, Quentin Fillon Maillet et Simon Desthieux, les Français ont tout perdu en l’espace d’une minute. Cinq cibles manquées, il ne blanchira qu’une seule cible avec ses trois balles de pioche à sa disposition. S’il se rattrapera parfaitement sur le debout, le mal était fait, pointant à 2 minutes 45 des Allemands, le podium à 1 minute. Émilien Jacquelin se battra jusqu’au bout pour finalement terminer à une cinquième place très décevante derrière une magnifique équipe Slovène.

Le replay de la course
Résultats complets :
C73C_v2

Crédit photo : Soelzer via Kevin Voigt

Commenter