fbpx
Coupe du Monde Divers

Lisa Vittozzi : “Ma ténacité a toujours été au-dessus de tout”

Sortant de deux saisons difficiles, dont la dernière perturbée par le coronavirus, Lisa Vittozzi, quadruple médaillée mondiale et double vainqueure sur la Coupe du Monde a répondu à nos questions.

Bonjour Lisa. Nous sommes à moins deux mois de l’ouverture de la Coupe du Monde. Comment allez-vous ?

“Je vais bien, je suis très satisfaite de la préparation. j’ai changé certaines choses sur ma préparation physique et je me sens mieux. J’avais besoin de nouvelles motivations et les résultats sont visibles.”

Vous ressortez d’une dernière saison difficile où le coronavirus vous a affectée…

“Le dernier hiver a été très difficile. J’ai contracté le Covid-19 dans la période de préparation la plus délicate, il restait moins de 20 jours avant la première course. En plus de perdre complètement ma forme physique, j’ai beaucoup souffert mentalement. Je dois admettre que ce fut un hiver très dur mentalement, mais je suis fière parce que je n’ai jamais abandonné même quand les choses allaient mal. Il y a eu plusieurs moments où mon corps et ma tête ont dit d’abandonner, mais ma ténacité a toujours été au-dessus de tout. J’ai beaucoup appris cette année, surtout qu’il faut être à l’écoute de son corps et savoir s’arrêter quand le corps l’exige. Nous ne sommes pas des machines et j’oublie parfois cela.”

Crédit photo : Kevin Voigt
L’été dernier, vous aviez décidé d’avoir une toute nouvelle approche de votre tir, de repartir de zéro. Quel bilan avez-vous tiré à la fin de l’hiver ? Avez-vous continué de travailler dans cette direction cet été ?

“L’année dernière, j’ai dû revenir aux bases pour pouvoir mieux travailler ma vitesse de tir et ma précision. Cela m’a fait du bien, même si sur le dernier hiver, mon tir était en deçà de mes capacités mais c’est une autre histoire car je n’étais pas dans les conditions idéales pour pouvoir m’exprimer au mieux. Cet été, j’ai beaucoup travaillé et je suis satisfaite du résultat.”

les Jeux Olympiques sont un rendez-vous qui me tient vraiment à cœur.

Lisa Vittozzi
Une grosse saison vous attend avec évidemment les Jeux Olympiques. Allez-vous donner une priorité aux Jeux ou souhaitez-vous jouer sur les deux tableaux avec un bon classement général ?

“Évidemment, pour moi les Jeux Olympiques sont un rendez-vous qui me tient vraiment à cœur mais je ne veux pas penser qu’à ça. J’aimerais de nouveau m’exprimer à mon meilleur et rivaliser avec ce sur quoi j’ai travaillé les deux derniers étés. Pour moi, ce sera important de me retrouver.”

Lisa Vittozzi - Kevin Voigt
Crédit photo : Kevin Voigt
Comment appréhendez-vous ces Jeux Olympiques en Chine ? On annonce des mesures très strictes au vu du contexte sanitaire…

“À ce jour, les Jeux Olympiques de Pékin sont confirmés. Ce seront certainement des JO spéciaux puisque le Covid-19 a changé beaucoup de choses dans nos vies, mais je suis heureuse qu’ils aient lieu. Les deux dernières années ont été difficiles pour tout le monde mais je pense que tout le monde fait de son mieux pour gérer la situation. Et je pense que la Chine fera de même.”

Le soutien de ma famille et de mon fan club m’ont particulièrement manqué ces derniers temps.

Lisa Vittozzi
On imagine également votre impatiente d’être en 2026 avec les épreuves olympiques sur le site d’Antholz…

“Oui, c’est mon objectif à long terme, ce serait une fierté d’y participer.”

La prochaine saison devrait marquer le retour du public en tribune et en bord de piste. Avez-vous été affectée l’an dernier par le manque de soutien lors des courses ?

“Le soutien de ma famille et de mon fan club m’ont particulièrement manqué ces derniers temps. J’ai hâte que les stades se remplissent. Le public me manque et l’ambiance incroyable créée par les fans est quelque chose de magique.”

Crédit photo : Kevin Voigt
Que pensez-vous de l’étape du Grand Bornand ? Elle est connue pour ses conditions difficiles mais aussi pour son ambiance incroyable tout au long de la piste…

“J’ai eu la chance de courir deux fois au Grand Bornand et l’une des choses que j’ai toujours aimé, c’est la chaleur du public français. Ils m’ont toujours fait sentir comme l’une d’entre eux. Encourager tout le monde quel que soit le pays auquel vous appartenez rend le sport encore plus beau.”

Cet été vous travaillez dans un groupe qui mélange expérience et jeunesse. Qu’apportez-vous à la jeune génération et que vous rend-elle ?

“Ils m’ont donné un regain d’énergie positive, dont j’avais besoin et que je leur en remercie. Je pense que je suis un bon exemple pour eux. Parfois sans trop de conseils on peut apprendre beaucoup, même en observant.”

Interview réalisée avec Biathlon Azzurro.

Crédit photo : Kevin Voigt