fbpx
Coupe du Monde

Kontiolahti – Tarjei Boe, trois ans plus tard

Tarjei Boe - VOIGT / Kevin Voigt/kvoigtfoto.de

Le Norvégien s’est imposé ce jeudi sur le sprint de Kontiolahti. Auteur d’une course parfaite, Tarjei Boe devance Arnd Peiffer et son frère Johannes. Toujours pas de podium pour les Bleus…

Les trentenaires font de la résistance

On attendait Johannes Boe pour un cinquantième succès en carrière. C’est finalement son frère, Tarjei, qu’on retrouve sur la plus haute marche du podium.

Sans doute très déçu par son week-end de reprise (12e de l’individuel et 15e du sprint), le vainqueur du général 2011 a réglé la mire ce jeudi pour décrocher une 10e victoire individuelle. Parfait derrière la carabine, Tarjei Boe fera également la différence sur la piste, auteur du deuxième temps, 5 secondes plus rapide que son frère !

La dernière victoire en Coupe du Monde de Tarjei Boe (32 ans) remontait au sprint d’Ostersund 2017, il y a tout juste trois ans. Même avec la retraite de Martin Fourcade, les trentenaires du circuit font de la résistance. Et c’est le cas également d’Arnd Peiffer.

Arnd Peiffer - VOIGT / Kevin Voigt/kvoigtfoto.de
Crédit photo : VOIGT / Kevin Voigt/kvoigtfoto.de

Après Erik Lesser sur l’individuel d’ouverture, l’Allemagne doit compter une nouvelle fois sur ses expérimentés pour monter sur le podium. Toujours au rendez-vous, Arnd Peiffer décroche aujourd’hui son 36e podium en carrière grâce à une course parfaite. Il s’intercale entre les frères Boe, à 14 secondes du vainqueur du jour. Idéalement placé pour la poursuite de samedi.

Johannes Boe consolide son avance au général

Le double tenant du gros globe devra patienter encore un peu pour arriver au palier des 50 succès. Moins dominateur sur les skis, troisième temps à 18.5 secondes de l’étonnant Martin Ponsiluoma, Johannes Boe passera par l’anneau de pénalité après son couché. S’il franchira la ligne d’arrivée premier provisoire, Tarjei Boe puis Arnd Peiffer lui passeront devant finalement.

Pas de victoire, mais un troisième podium en trois courses et de gros points de récupérés. Avec la 18e place de Sebastian Samuelsson, deuxième du général avant ce sprint, le Norvégien commence déjà à se créer un petit matelas d’avance sur ses adversaires. Il s’élancera 30 secondes après son frère aîné samedi.

Crédit photo : VOIGT / Kevin Voigt/kvoigtfoto.de
Toujours une domination scandinave

Comme lors du week-end d’ouverture, Norvégiens et Suédois se sont montrés une fois de plus les plus rapides sur la piste de Kontiolahti. Cinq des six meilleurs temps de ski sont pour les Scandinaves avec en tête Martin Ponsiluoma (9e de la course), comme écrit au-dessus, qui confirme son très bon début de saison. Si les Suédois sont plus en retrait dans le classement final, dû à quelques fautes, les Norvégiens sont bien présents en étant quatre dans les sept premiers. Parti avec le dossard 106, Erlend Bjoentegaard termine 5e. Après un premier week-end décevant, Johannes Dale se rattrape sur le second sprint de l’hiver en prenant une très belle 7e place, juste derrière l’infatigable Jakov Fak.

Les Bleus n’y arrivent toujours pas

Toujours pas de podium pour le clan tricolore. Si on a trouvé des Français un peu plus en jambes que le week-end dernier, les hommes de Vincent Vittoz seront très certainement déçus par leur nouvelle performance collective. Déçus, sauf un. Seulement 72e et 25e lors de l’étape d’ouverture, Fabien Claude a redressé le tir aujourd’hui en prenant une belle 11e place. Le biathlète vosgien pourra tout de même nourrir quelques regrets en loupant sa dernière cible. Il termine juste devant son coéquipier Simon Desthieux, 12e avec une erreur.

En 21e position on retrouve Antonin Guigonnat, auteur du seul sans-faute côté français. S’il s’est rassuré sur son physique (7e temps de ski à 32.2 secondes), Quentin Fillon Maillet a malheureusement été trop généreux sur le pas de tir avec trois fautes au total. 450 mètres supplémentaires pour une 30e place finale. Neuf places de mieux qu’Émilien Jacquelin, avec le même score face aux cibles. Les deux leaders tricolores pointent à plus d’1 minute 25 de Tarjei Boe. Ils se lancent désormais dans une folle remontée sur la poursuite de samedi.

Émilien Jacquelin - VOIGT / Kevin Voigt/kvoigtfoto.de
Crédit photo : VOIGT / Kevin Voigt/kvoigtfoto.de
Classement complet :
sprint-hommes-resultat

Image cliquable pour voir la fiche complète de Tarjei Boe

Crédit photo : VOIGT / Kevin Voigt/kvoigtfoto.de

Commenter