fbpx
Coupe du Monde

Justine Braisaz : des résultats en deçà de ses ambitions

Justine Braisaz-Bouchet nourrissait de grandes ambitions pour cette saison. Mais la Savoyarde n’a pas réussi à monter sur un seul podium individuel. Le tir aura encore été le talon d’Achille de la biathlète des Saisies.

Des objectifs manqués

Lors du mois d’octobre 2020, à l’orée de la nouvelle saison de Coupe du Monde de biathlon, Justine Braisaz-Bouchet s’était confiée au sujet de ses ambitions. Le top 5 du général, voire mieux en fonction de l’avancée de la saison et une médaille mondiale étaient ses objectifs affichés. Malheureusement à l’heure du bilan, l’addition est plutôt salée pour la Savoyarde.

Aucun podium individuel (ce qui ne lui était plus arrivé depuis la saison 2015/16), aucune médaille mondiale et une mise à l’écart sur le relais dames de ces mêmes mondiaux ont sonné le glas d’une saison compliquée. Toujours aussi rapide sur les skis, malgré un trou d’air en Slovénie, la biathlète des Saisies n’a pas su élever suffisamment son niveau de tir. Avec 76 % de réussite derrière la carabine, contre 74% sur l’exercice précédant, elle n’a pas pu rivaliser avec le haut du panier. Un tir debout toujours aussi fragile, on notera tout de même un tir couché plus engagé.

France -
© EXPA/Adelsberger via VOIGT Fotografie

Son seul sans-faute de la saison lui a permis d’atteindre son meilleur résultat individuel avec une quatrième place sur le deuxième sprint d’Oberhof. Au final, une quinzième place au général, soit une perte de six places par rapport à la précédente saison. Un autre symbole fort de cette saison compliquée ? Alors qu’elle avait terminé à la troisième place du classement de l’individuel sur l’exercice 2020-2021, elle termine cet opus avec aucun point marqué en trois courses. La Savoyarde pourra toujours se consoler avec cinq podiums en relais.

Sa course de la saison

Comme un symbole de ces rendez-vous manqués, l’individuel d’Antholz ne sourira pas à Justine Braisaz-Bouchet. Alors qu’elle est en course pour aller chercher le podium, elle passe au travers de son dernier tir. Quatre fautes pour elle et un podium potentiel qui se transforme en 43ème place finale. Une nouvelle désillusion pour la biathlète tricolore.

Je suis arrivée comme anesthésiée sur ce tir. Vous ne pouvez pas imaginer comme je suis dégoûtée. 

Justine Braisaz-Bouchet après l’individuel d’Antholz
Justine Braisaz-Bouchet - Kevin Voigt
© Kevin Voigt
Justine Braisaz-Bouchet en chiffres :
Courses individuelles
Top 5
Top 10
Temps de ski moyen
% Tir couché
% Tir debout
26
1
5
8e
80%
73,3%
Un déclic derrière la carabine ?

Après une saison 2018/2019 compliquée, elle avait su rebondir sur la suivante pour terminer à la neuvième place du général. Ses difficultés rencontrées derrière la carabine sont au cœur de son travail avec Jean-Paul Giachino, de retour depuis un an à la tête du tir féminin. Le travail entamé pour un cycle de deux ans devrait porter ses fruits lors d’un prochain exercice qui verra aussi les Jeux Olympiques s’intercaler. Des jours meilleurs passeront forcément par une amélioration dans ce domaine.

Crédit photo : Kevin Voigt