fbpx
Coupe du Monde

Hochfilzen | Quentin Fillon Maillet : “C’est vraiment frustrant”

Huitième de la poursuite, Quentin Fillon Maillet a essuyé un problème de cible. Le Français réalisait un troisième tir parfait mais une de ses cibles ne s’est pas blanchie

Propos recueillis par la chaîne l’Équipe :

J’ai vu cette balle bonne au moment où je la tire et je ne vois qu’une moitié de cible qui vient se fermer. Avec l’effort et le soleil je n’étais pas certain de ça donc je suis quand même allé sur l’anneau de pénalité par sécurité. C’est vraiment frustrant car j’aurais peut-être pu gagner quelques places sur la piste, aller chercher quelqu’un d’autre. Même si’ on m’enlève une vingtaine de secondes ça ne changera pas grand chose au classement. Mais voilà, les choses auraient pu être différentes, j’aurais pu aller chercher les deux Norvégiens devant et je trouve ça frustrant. On fait des cibles électroniques, mais si elles ne marchent pas ça ne sert à rien d’en mettre. Au-delà de ça, je n’ai pas fait les choses sur le couché, j’ai perdu le contact avec la tête en faisant des fautes. J’aurais dû faire comme Émilien, directement aller chercher des couché qui soient parfaits. Après je me suis retrouvé un peu seul à ski derrière et ce n’est pas la même course. Un peu de déception, ce n’est pas la catastrophe, mais ce ne sont pas des courses auxquelles j’aspire. J’ai vraiment envie d’aller chercher des belles courses par la suite et dès demain.

Je ne sais pas ce que le jury a décidé, Patrick Favre m’a dit que la balle était dedans, moi c’est ce que j’ai vu aussi. Normalement on va me déduire le temps de mon anneau de pénalité. Mais bon évidemment on ne peut pas déduire l’effort mis sur cet anneau ou même l’impact psychologique que ça peut avoir. Comme je l’ai dit, je suis à 27 secondes des deux norvégiens devant, donc même si on m’en enlève 25 ça ne le fait pas. Ce n’est pas un énorme regret mais si un jour ça m’arrive pour jouer une gagne je pense que ça passerait autrement.

La mass-start est un format que j’aime bien et j’ai envie de refaire une belle course comme la semaine dernière. Aller chercher des beaux tir, du beau ski et me faire plaisir.

Image cliquable vers la fiche complète d’Émilien Jacquelin

Crédit photo : Kevin Voigt

Commenter