Championnats du Monde

Quentin Fillon Maillet : “Je suis plutôt confiant”

Distancé dans la course au gros globe de cristal, Quentin Fillon Maillet n’a désormais que les Mondiaux d’Oberhof en tête.

Les Mondiaux ou rien pour Quentin Fillon Maillet

Le Jurassien jouera sa saison dans quelques jours du côté d’Oberhof. Vainqueur sortant du général de la Coupe du Monde, Quentin Fillon Maillet sort de deux mois de compétition qui n’ont pas répondu à ses attentes. Moins à son affaire sur les skis, il ne totalise qu’un seul podium individuel depuis l’ouverture de l’hiver (2e de la poursuite de Pokljuka).

S’il occupe la quatrième place du classement général, l’écart est immense avec le leader Johannes Boe. 656 points séparent les deux hommes. Et alors qu’il reste trois étapes de Coupe du Monde à disputer, Quentin Fillon Maillet ne peut déjà plus combler son retard sur le Norvégien (630 points encore en jeu). Assuré d’être détrôné en fin de saison, le quintuple médaillé olympique de Pékin est désormais totalement focalisé sur les championnats du monde d’Oberhof qui débutent le 8 février avec un relais mixte.

© Manzoni/NordicFocus

Motivé, le tricolore est plutôt confiant, avec une forme physique intéressante du côté d’Antholz il y a plus d’une semaine. En stage en Autriche ces prochains jours avec l’équipe de France pour préparer l’évènement, Quentin Fillon Maillet est en quête de médailles, et surtout d’un premier titre mondial individuel…

“La forme revenait un petit peu sur Antholz, donc ça faisait plaisir parce que je courais un peu après, confie Quentin Fillon Maillet à l’Équipe. Globalement ça va de mieux en mieux au fur et à mesure de la saison. Quatrième mondial c’est loin d’être la catastrophe mais j’espère un peu mieux que les résultats du début de saison. Mais peu importe l’état de forme. Je vais essayer d’arriver le plus motivé possible, le plus en confiance sur ces championnats du monde et puis essayer d’aller battre ces Norvégiens parce qu’ils sont très forts, même si je ne me focalise pas que sur la Norvège.”

© Manzoni/NordicFocus

“L’envie n’a jamais manqué. Je suis arrivé dans quelque chose de nouveau. Les sollicitations, peut-être que la motivation était bonne, mais peut-être pas au niveau des années précédentes. Il a fallu que je me reconstruise là-dessus. J’explique ce début de saison à cause des résultats de la saison passée, mais pas que. La motivation est bonne mais il manque un peu de confiance. L’année dernière il y avait un cercle un peu vertueux dans le sens où la forme est bonne, les résultats sont là, alors que cette année tout est plus difficile. J’essaie d’inverser cette tendance avant les championnats du monde pour décrocher une médaille.”

“Je suis plutôt confiant. Cette période de transition a été bien meilleure que la précédente (la trêve de Noël durant laquelle il est tombé malade, ndlr). Les conditions sont superbes et on va aller en Autriche pour finir cette préparation.”

Crédit photo : Manzoni/NordicFocus