fbpx
Championnats du Monde

Pokljuka – Un plan anti-Émilien Jacquelin pour la Norvège ?

Pour le relais hommes du jour, les Norvégiens ont décidé de changer de tactique en mettant notamment Johannes Boe en troisième relayeur. Des changements pour contrecarrer les plans français ? Explication.

Tactique payante pour la Norvège ?

En milieu d’après-midi (15H00), les hommes prendront le départ du relais masculin, avec au bout, un nouveau titre mondial à conquérir. Les Bleus tenteront de conserver leur couronne conquise un an plus tôt à Antholz.

S’il n’y a pas de surprise dans le quatuor tricolore (voir ici), les Norvégiens ont surpris un peu tout le monde en annonçant leur relais. Sturla Holm Laegreid et Tarjei Boe comme rampes de lancement, Johannes Boe est placé en troisième relayeur tandis que Vetle Sjaastad Christiansen terminera le travail.

Crédit photo : Kevin Voigt

Remplaçant depuis le début des Mondiaux, Vetle Sjaastad Christiansen prend donc la place de Johannes Dale dans ce relais norvégien, souvent friable sur cet exercice. Surtout, il sera le dernier maillon scandinave, une place normalement réservée à son leader Johannes Boe.

Alors pourquoi ce changement ? Est-ce pour éviter un nouveau duel en piste entre Émilien Jacquelin et Johannes Boe ? Egil Kristiansen, entraîneur de l’équipe national, s’est expliqué pour TV2

« Pas forcément juste pour Johannes. Mais on a vu qu’il n’est pas à l’aise en situation de sprint. Voilà un peu pourquoi. Nous pensons que Johannes peut s’épanouir et faire du bon travail en troisième relayeur, où il est confiant à 100%. Nous considérons les Français comme nos plus gros adversaires et on sait que Vetle est l’un des rares à avoir réussi à sprinter sur les 50 derniers mètres à Anterselva, et très peu le font, du moins contre quelqu’un comme Arnd Peiffer. Tant que Vetle n’est pas raide, il est l’un des meilleurs sprinteurs. »

Un rôle dans la peau de Christiansen

Et il ne faut pas remonter très loin dans le temps pour retrouver trace d’un dernier relais gagnant, au sprint, pour Vetle Sjaastad Christiansen. En janvier 2020, le Norvégien finissait le travail pour son équipe. Malgré un dernier tir compliqué, il s’offrait un duel en piste face à Quentin Fillon Maillet. Le Norvégien prendra le dessus sur le Jurassien dans la dernière ligne droite pour apporter la victoire à son pays.

Crédit photo : Kevin Voigt

Une position qui plait beaucoup à l’intéressé. Vetle Sjaastad Christiansen a déjà hâte de livrer un beau combat face à Émilien Jacquelin. Selon lui, il a toutes ses chances face à la bête de noire de Johannes Boe.

« J’avais hâte de me frotter à lui dans un sprint. Un jour où j’ai les jambes, je pense que je suis un poil plus affûté que lui. Je le sens, donc j’ai de bonnes chances. »

À voir à présent si Vetle Sjaastad Christiansen sera dans le rythme de la course. Il n’a plus couru en compétition depuis le 24 janvier sur la mass-start d’Antholz. Mais une nouvelle fois, ce France vs Norvège s’annonce épique avec plein d’autres nations pour arbitrer ce beau combat.

Crédit photo : Kevin Voigt

Commenter