Championnats du Monde

Nove Mesto – Quentin Fillon Maillet : “C’est trop bien”

Déjà présent en 2016 pour le sacre des Bleus sur le relais mixte, Quentin Fillon Maillet a remis ça huit ans plus tard à la suite d’une prestation aboutie.

Quentin Fillon Maillet, huit ans après

Frustré par son début de saison, Quentin Fillon Maillet débute les championnats du monde de Nove Mesto le sourire aux lèvres, et surtout avec l’or autour du cou ! Accompagné d’Éric Perrot, Justine Braisaz-Bouchet et Julia Simon, le Jurassien lance sa quinzaine mondiale avec le titre sur le relais mixte.

Eric Perrot (FRA), Quentin Fillon Maillet (FRA), Justine Braisaz-Bouchet (FRA), Julia Simon (FRA) © Manzoni/NordicFocus

Lancé en tête par Éric Perrot, Quentin Fillon Maillet a également fait le travail. Deux petites pioches, seulement 12 secondes de perdues sur les skis par rapport à Johannes Boe, le vainqueur du gros globe de cristal en 2022 a été à la hauteur des attentes en maintenant le relais français dans le coup pour la médaille d’or. Une magnifique récompense dorée finalement à l’arrivée, Quentin Fillon Maillet s’offre son deuxième titre sur ce format, huit ans après le sacre d’Oslo en 2016 (qui était le dernier titre des Bleus sur ce format jusqu’à aujourd’hui).

“Un titre de champion du monde c’est incroyable, racontait Quentin Fillon Maillet au micro de la chaîne l’Équipe. Le déroulement de la course, les rebondissements, j’ai pris beaucoup de plaisir sur la piste. C’était trop bien. 

Quentin Fillon Maillet (FRA) © Thibaut/NordicFocus.

Hier Cyril (Burdet) a fait une belle réunion en nous disant qu’on avait chacun notre part de responsabilité, qu’on bossait en équipe. Et clairement c’est ce qui a été fait. On avait de très bons skis, on était bien renseignés, on a fait le job sur la piste. C’est trop bien.”

“Bien-sûr que je m’en souviens (le titre du relais mixte en 2016), c’était incroyable. C’était parmi mes premiers gros relais avec des enjeux. Les émotions étaient incroyables. Et c’est toujours incroyable de le revivre encore aujourd’hui. Éric (Perrot) vit une belle journée je pense.”

Crédit photo : Thibaut/NordicFocus