Championnats du Monde

Nove Mesto – Quentin Fillon Maillet : « C’est énorme »

Dans un duel épique face à la Norvège de Johannes Boe et Ingrid Tandrevold tout au long du relais mixte simple, Lou Jeanmonnot et Quentin Fillon Maillet ont finalement eu le dernier mot pour se parer du plus beau des métaux.

Les Bleus au forceps face aux Norvégiens

Julia Simon et Antonin Guigonnat ont leurs successeurs ! Trois ans après, la France est de nouveau sacrée sur le relais mixte simple avec un binôme 100% inédit et franc-comtois. Si Lou Jeanmonnot avait déjà été au départ de ce format par le passé, pour Quentin Fillon Maillet, c’était une grande première ce jeudi !

Quentin Fillon Maillet (FRA), Lou Jeanmonnot (FRA) © Thibaut/NordicFocus

Très précis derrière la carabine (trois pioches au total), les Tricolores ont matché avec les Norvégiens tout au long de la course. Deux erreurs sur son tout dernier tir comme Johannes Boe, Quentin Fillon Maillet passait une dernière fois le relais à Lou Jeanmonnot à la deuxième place provisoire en compagnie d’Ingrid Tandrevold. Toutes les deux parfaites au couché, tout se jouait sur l’ultime tir de ce relais mixte simple.

Lou Jeanmonnot (FRA) © Thibaut/NordicFocus

La Franc-Comtoise partait une fois à la faute mais ne craquait pas, à l’inverse de la Scandinave, retombant dans ses travers au plus mauvais des moments. Son erreur tout de suite effacée par une balle de pioche, Lou Jeanmonnot ressortait du pas de tir avec un écart assez important sur la concurrence pour assurer ce quatrième sacre mondial des Bleus en République Tchèque, le tout premier de la carrière de la Française.

Lou Jeanmonnot (FRA), Quentin Fillon Maillet (FRA) © Thibaut/NordicFocus

C’était très stressant, avouait Lou Jeanmonnot après la course au micro de la chaîne l’Équipe. Le format est stressant de base. C’était cool à vivre et on est bien contents. J’ai trop envie de profiter. Je n’ai pas encore vu tout le monde. J’ai pu commencer à profiter sur les 100 derniers mètres. Mais c’était quand même très dur de profiter dans le dernier tour. Il y a le petit stress de bien terminer.

J’ai abordé le tout dernier tir en essayant de faire un tir propre et rapide. Et quand je l’ai entendue (ndlr : Ingrid Tandrevold) rater plusieurs balles, je me suis dit, « reste concentrée sur ton tir ». C’était très difficile. »

Quentin Fillon Maillet (FRA) © Thibaut/NordicFocus

Pour Quentin Fillon Maillet c’est un deuxième titre à Nove Mesto après l’or sur le relais mixte d’ouverture. Le double champion olympique n’a pas manqué de saluer la performance de sa partenaire : « Elle finit vraiment bien le job. Moi je savais que je ne jouais pas le sprint, je n’avais pas la pression du dernier tour. Elle a vraiment fait un beau relais. C’est énorme. »

Crédit photo : Thibaut/NordicFocus