fbpx
Championnats du Monde

Johannes Boe déçu de ses Championnats du Monde

Reparti de Slovénie avec quatre médailles dont deux en or, Johannes Boe n’a mis la main sur aucune épreuve individuelle. Et Sturla Holm Laegreid se fait de plus en plus pressant au général.

“Ça ne répond pas à mes attentes”

Si la Norvège est sortie grande vainqueure des Mondiaux avec quatorze médailles dont la moitié en or, certains Norvégiens repartent tout de même frustrés de Pokljuka, et pas n’importe lesquels.

Reine des Mondiaux d’Antholz il y a un an, Marte Olsbu Roeiseland n’a cette fois-ci pas remporté une seule récompense individuelle. Presque dans le même cas, Johannes Boe, double médaillé d’or sur les relais, n’est monté que sur un seul podium individuel, en bronze sur la poursuite.

Un bilan plus que mitigé pour le numéro un mondial qui pouvait légitimement prétendre à une razzia. Si la forme à ski était bien présente tout au long de la quinzaine, c’est au niveau du tir où il a perdu gros.

Crédit photo : Kevin Voigt

Malgré un changement de carabine au dernier moment, Johannes Boe n’a pas trouvé la stabilité qu’il aurait souhaité. Deux fautes sur le sprint, la poursuite et l’individuel, il visitera l’anneau de pénalité à cinq reprises sur la mass-start. Revenu à hauteur de son ex-coéquipier Emil Svendsen au nombre titres mondiaux (12), sur le plan individuel, le compteur reste toujours bloqué à quatre unités. Ambitieux avant ces Championnats du Monde, le double tenant du gros globe termine la quinzaine quelque peu dépité et déçu.

“Ce qui est bête, c’est que j’avais la meilleure forme et les meilleurs skis jusqu’à présent dans ces Mondiaux. Mais c’est du biathlon, et là ça ne répond pas tout à fait à mes attentes. C’est mauvais”, Johannes Boe juste après la mass-start.

“Il y a des choses bien quand même. Sur le sprint et l’individuel, je suis à une balle de la médaille. Sur la mass-start j’ai ma meilleure forme, mais ça ne fonctionne pas avec le tir. Je trouve ça assez dur. Ensuite, j’ai couru les trois relais. Au niveau des relais, c’est bien, mais individuellement, je n’ai qu’un seule médaille de bronze. Et c’est décevant.”

La menace Laegreid pour le gros globe

Des regrets et une menace interne qui se fait de plus en plus ressentir. Car si Johannes Boe se manquait sur les courses individuelles, ce n’est pas le cas de son coéquipier Sturla Holm Laegreid. Pour ses premiers Mondiaux, le nouveau phénomène du circuit mondial a réalisé une sacrée moisson : quatre titres dont ceux de l’individuel et de la mass-start.

Crédit photo : Kevin Voigt

Des performances exceptionnelles qui lui permettent de croire toujours au gros globe de cristal. Seulement 32 points séparent les deux hommes. De plus, si on devait retirer les quatre plus mauvais résultats à ce stade de la saison, Sturla Holm Lagreid prendrait les commandes du général.

Le suspense est encore total donc dans la quête de cristal. Johannes Boe est en tout cas prêt à livrer un beau combat face à Sturla Holm Laegreid dans la dernière ligne droite de l’hiver.

“Il est définitivement l’homme à battre pour le général de la Coupe du Monde. Mais je suis prêt pour une grosse bataille face à Sturla sur les trois dernières étapes. Il ne me reste plus qu’à me reprendre et être dans le coup.”

Crédit photo : Kevin Voigt

1 Commentaire

  • Je pense que Echkoff aurait pu laisser la 3ème place à Roeseland lors de la poursuite. Ce n’est pas très sympa même si ce sont des championnats du monde. Quant à nos Français et Françaises ils nous ont fait vibrer et nous les félicitons.

Commenter