fbpx
Jeux Olympiques

Sebastian Samuelsson : “Gagner des médailles à Pékin”

Sebastian Samuelsson - kevin voigt

Numéro six mondial, Sebastian Samuelsson privilégiera les Jeux Olympiques à la Coupe du Monde la saison prochaine. Le Suédois espère ramener des médailles comme en 2018 à PyeongChang.

Priorité aux Jeux Olympiques pour Samuelsson

Le Suédois de 24 ans sera attendu en février prochain à l’occasion des Jeux Olympiques de Pékin. Sortant d’une grosse dernière saison, terminant au sixième rang mondial, Sebastian Samuelsson a enfin confirmé toutes les attentes à son égard. Des attentes qui sont nées il y a plus de trois ans, lors de la dernière campagne olympique en Corée du Sud. Presque inconnu au bataillon, le natif Katrineholm remportait l’argent sur la poursuite derrière Martin Fourcade, mais également l’or avec ses coéquipiers sur le relais masculin. Des performances exceptionnelles qu’il espère rééditer dans quelques mois en Chine. Au micro d’Extrarunde Biathlon, Sebastian Samuelsson a annoncé qu’il privilégiera les JO à la Coupe du Monde l’hiver prochain…

“Les Jeux Olympiques seront mon principal objectif. Je veux gagner des médailles à Pékin. La Coupe du monde est sans doute ce qu’il y a de plus important en biathlon, mais les Jeux Olympiques restent quelque chose de spécial.”

Crédit photo : Kevin Voigt

“En préparant mes deuxièmes Jeux, je me sens encore plus fort. La première fois à PyeongChang, je savais que les Jeux Olympiques étaient quelque chose de spécial, mais je ne connaissais pas cette sensation. Maintenant, je la connais et je me souviens de toutes ces sensations d’être aux Jeux.”

Et pour arriver à ses fins, le Suédois est prêt à faire quelques sacrifices. S’il a pris la décision de s’écarter de son groupe national cet été, le temps de trois semaines pour effectuer un stage en haute altitude en Italie, Sebastian Samuelsson réfléchit également à l’éventualité de faire plusieurs impasses sur les étapes qui précéderont les Jeux…

“Nous discutons de cette éventualité. Naturellement, vous avez besoin d’un plan, ainsi que de la possibilité de le modifier. Vous devrez probablement manquer un ou plusieurs week-ends de compétition. Voyons comment se passe la saison. Les Jeux Olympiques sont l’événement le plus important, mais je ne veux pas non plus abandonner la Coupe du Monde.”

EXPA/Adelsberger via VOIGT Fotografie
Crédit photo : EXPA/Adelsberger via VOIGT Fotografie
Rendez-vous en terre inconnue

Comme l’ensemble des biathlètes, Sebastian Samuelsson va débarquer en terre inconnue à Pékin. Programmé la saison précédente en tant qu’étape pré-olympique, le site chinois n’avait finalement pas pu accueillir la caravane de la Coupe du Monde en raison de la pandémie mondiale. Les biathlètes découvriront donc le tracé olympique quelques jours seulement avant leur première course. Une situation qui n’inquiète pas plus que ça le Suédois…

“Il n’y a rien que nous puissions faire à propos de la situation. Bien-sûr, c’est un peu triste. Je me souviens que j’étais à PyeongChang un an avant les Jeux, et c’était une bonne expérience. Nous ne savons rien du tracé de Pékin. Mais nous savons que la distance de sprint est toujours de 10 kilomètres, que nous devons courir trois tours, tirer à 50 mètres et ainsi de suite. Ces courses seront les mêmes que toutes les autres courses. Seul leur statut olympique rend ces épreuves spéciales.”

Crédit photo : Kevin Voigt