fbpx
Divers

Tiril Eckhoff : “Je n’aimerais pas être à sa place”

La Norvégienne fait de Stina Nilsson une adversaire sérieuse pour les saisons à venir mais avoue ne pas envier sa place avec énormément de pression sur ses épaules.

Le 28 août, tous les regards seront tournés vers une seule et même personne. Ce sera les débuts officiels de Stina Nilsson en biathlon à l’occasion des Championnats de Suède sur ski-roues. Une première sortie attendue par beaucoup mais qui ne suscite aucune pression supplémentaire sur la Suédoise.

“Ça va être génial je pense. Il y a peut-être beaucoup d’intérêt pour cet événement, mais c’est formidable pour le biathlon suédois. Je ne suis pas nerveuse”, s’est confiée Stina Nilsson pour la NRK.

Deuxième mondiale, Tiril Eckhoff a admis qu’elle avait eu énormément de mal à supporter la pression lors de ses débuts sur le circuit. Désormais, la Norvégienne a gagné en expérience et est même devenue l’une des patronnes de sa discipline. Mais elle est tout de même ravie que Stina Nilsson prenne un peu plus la lumière, même si elle n’aimerait pas être à sa place.

“Puisse-t-elle profiter de cette attention médiatique au calme. C’est bon d’être anonyme de temps en temps aussi. De ne pas être une personne publique.”

“Que tu performes ou que tu te plantes, tu as énormément de pression. Là, elle est toute nouvelle dans la discipline donc peut-être qu’on la laissera tranquille, mais je n’aimerais pas être a sa place.”

L’arrivée de l’ancienne fondeuse dans le biathlon ravit Tiril Eckhoff qui fait de la Suédoise une sérieuse cliente dans les années à venir.

“Si vous essayez quelque chose et que vous voyez que cela vous convient, vous êtes encore plus motivée. Moi je pense qu’elle a un talent naturel au tir”, dit-elle pour la NRK.

“Il y a de grandes chances qu’elle soit l’une de mes plus grandes rivales.”

Crédit photo : IBU / Pontus Lundahl

Commenter