fbpx
Divers

Stina Nilsson rêve de participer aux JO de Pékin

Sélectionnée en équipe A pour la saison à venir, Stina Nilsson entame sa préparation estivale avec beaucoup plus de certitude. La Suédoise va tout faire pour décrocher une place pour les Jeux.

Continuer à progresser

Il y a deux mois, Stina Nilsson mettait un terme à sa première saison en tant que biathlète. L’ex-star du ski de fond avait débuté avec une timide 99e place sur le sprint d’Arber en IBU Cup. Pas inquiète par cette contre-performance, la Suédoise montera progressivement en régime au fil des courses. Fin mars, elle sera même sélectionnée pour la dernière étape de Coupe du Monde à Ostersund. 26e du sprint et 22e de la poursuite, Stina Nilsson terminera l’exercice 2020/2021 sur une très bonne note, lui permettant ainsi d’obtenir sa place en équipe nationale pour la prochaine saison.

Crédit photo : Kevin Voigt

Après une saison d’observation, Stina Nilsson veut franchir un nouveau palier. Beaucoup plus sereine à l’entame de sa préparation estivale, elle espère continuer à progresser pour pourquoi pas gagner sa place pour les Jeux Olympiques de Pékin en février prochain…

“Tout semble beaucoup plus fluide et plus facile maintenant que l’an dernier. Il y a beaucoup plus de choses aujourd’hui qui sont naturelles. Je pense que je pourrai tout aligner car il n’y a rien qui semble si fragile et nouveau. Je fixerai mes attentes en fonction de ma progression. Je sais où j’en étais lorsque j’ai fini la précédente saison et maintenant c’est un été avec beaucoup de travail qui m’attend.”

“Je vais continuer à me concentrer sur mon entraînement, mais bien-sûr, je rêve d’être assez performante pour être sélectionnée et représenter la Suède aux Jeux. Mais ce n’est absolument pas ce qui occupe mes pensées. Si je fais ça, alors je me mettrais probablement des bâtons dans les roues. Je sais qu’il me reste de nombreuses étapes à franchir pour que ça se réalise”, Stina Nilsson dans les colonnes d’Expressen.

Crédit photo : Kevin Voigt
Hanna Öberg comme modèle

Pour continuer son ascension dans sa nouvelle discipline, Stina Nilsson ne se prive pas de s’inspirer de ses coéquipières et notamment d’Hanna Öberg, numéro quatre mondiale…

“Je regarde comment Hanna Öberg est sur la piste et à quelle vitesse elle lâche sa première balle. C’est un peu injuste de me comparer à elle parce qu’elle est l’une des meilleures au monde. Mais je veux être plus efficace et gagner en sérénité.”

Crédit photo : Kevin Voigt