fbpx
Divers

Dmytro Pidruchnyi : “Certains ont commencé à me respecter davantage”

Récemment interviewé sur ses saisons passées et celle à venir, Dmytro Pidruchnyi s’est exprimé sur l’accueil que lui réservent certains de ses adversaires après son titre de champion de monde à Ostersund.

Champion du monde sortant de la poursuite en abordant la dernière saison, le biathlète ukrainien de 28 ans n’a pas réédité son exploit de remonter sur le podium. Mais il se montre tout de même très satisfait de son hiver avec une place de gagnée au général.

Oui, lors de la saison 2018-2019 je suis devenu champion du monde, mais si vous comparez cette saison 2019-2020 avec la précédente, j’ai terminé plus haut au classement général de la Coupe du Monde. J’ai fait de bonnes courses dont je suis très content, malgré l’absence de podium. La deuxième place lors du relais hommes de Nove Mesto a été quelque chose de spécial. J’ai été satisfait de la façon dont j’ai couru sur la fin de course, de la façon dont j’ai tenu tête à mes célèbres rivaux, je suis très heureux du résultat de l’équipe”, s’est-il confié à Glavcom.

Crédit photo : IBU

Dmytro Pidruchnyi avoue que le titre mondial acquis à Ostersund lui a mis une certaine pression sur les épaules avant d’attaquer le précédent hiver.

Pendant une certaine période oui. Je me sentais responsable, cela créait un inconfort psychologique. Le début de la saison ne s’est pas déroulé exactement comme je l’aurais souhaité, en partie à cause de cela. Mais au fil du temps, j’ai commencé à faire de meilleurs résultats que la saison précédente et le fardeau s’est dissipé. Maintenant et en général, j’en perçois une pression positive.”

L’Ukrainien est également revenu sur ce qui avait changé après cette médaille d’or et notamment le regard de ses adversaires.

“Certains ont commencé à me respecter davantage, certains à avoir “peur”. Il arrive que certaines personnes ne me saluent pas. C’est arrivé de la part de certains des Norvégiens. Ce sont des biathlètes célèbres, je préfère ne citer personne. Je peux cependant dire que je n’aime pas ça. De plus il est regrettable que des journalistes étrangers aient commencé à me poser des questions sur le dopage. Certains biathlètes m’accusent de prendre quelque chose. Je ne comprends pas comment, dans les conditions actuelles, quelque chose peut être caché. Nous sommes constamment contrôlés. Ce sont des accusations absurdes et sans fondement.”

Sans se fixer d’objectifs précis pour l’exercice 2020-2021, Dmytro Pidruchnyi s’est tout de même donné des axes de travail cet été afin de faire encore mieux.

“Je ne vise jamais un résultat précis. Nous sommes en préparation estivale, j’essaie d’éliminer les défauts techniques et d’améliorer ma vitesse de tir. Il est clair que nous travaillons pour gagner.”

J’ai aussi des problèmes avec ma technique de ski. Ce n’est pas une lacune importante, mais cela vaut la peine d’y faire quelque chose. Je veux également améliorer ma vitesse de tir. Oui, je suis déjà l’un des tireurs les plus rapides actuellement, mais ma performance actuelle n’est pas limitée. Je peux réduire l’intervalle entre la mise en place et le premier tir. Je suis convaincu qu’il m’est plus facile d’améliorer ma vitesse de tir que ma rapidité sur les skis.”

Crédit photo : IBU

Auteur

Aymeric

Aymeric

Rédacteur Biathlon Live

Commenter

Biathlon Live

GRATUIT
VOIR