fbpx
Divers

Olga Zaitseva : “Je suis déterminée à prouver la vérité”

Retenue coupable de violation du règlement antidopage pour utilisation d’une substance interdite, Olga Zaitseva est prête, une fois de plus, à prouver son innocence.

Alors que ses deux anciennes coéquipières, Yana Romanova et Olga Vilukhina ont toutes les deux été blanchies, Olga Zaitseva a vu sa suspension confirmée par le TAS. Si elle n’est plus suspendue à vie, l’ancienne biathlète russe a malheureusement dû dire adieu à certains de ses résultats, dont ses performances lors des Jeux de Sochi en 2014 avec la médaille d’argent sur le relais féminin. Une décision qui a du mal à passer…

“C’est difficile pour moi d’en parler, c’est une triste nouvelle, étant donné que je ne suis coupable de rien. Je ne comprends tout simplement pas ce qui se passe. Dans la vie, bien sûr, il y a des situations plus difficiles, mais aujourd’hui je suis très triste. Pendant six mois, ils ont déplacé la décison. J’ai cru, j’ai espéré au meilleur, il est donc difficile d’entendre un tel verdict“, s’est-elle exprimée à l’agence TASS.

“Vous pouvez voir que tout est politisé. Nous étions dans la même équipe, mais mes deux coéquipières ont une décision positive, moi une décision négative, c’est du non-sens, et pour une raison quelconque, tout le monde croit Rodchenkov (ndlr : ancien directeur du laboratoire de l’Agence mondiale antidopage, Grigory Rodchenkov a révélé le système de dopage institutionnel organisé par la Russie lors des Jeux de Sochi), mais pas les athlètes. J’ai toujours fait honneur à mon pays. J’ai toujours eu pour habitude de me battre. Je suis déterminée à prouver la vérité.”

Olga Zaitseva est tout de même heureuse que ses deux anciennes coéquipières ont été blanchies. Si Olga Vilukhina ne pourra pas récupérer la médaille du relais féminin, elle récupère tout de même celle du sprint, parée d’argent à Sochi derrière Anastasiya Kuzmina.

“Je suis heureuse pour les filles. je suis très heureuse qu’elles aient pu défendre la vérité. Je sais que personne ne m’abandonnera et elles continueront à défendre mon honneur.”

Sans surprise, Olga Zaitseva a décidé de faire appel de la décision du TAS.

Crédit photo : Getty Images

Commenter