Divers

Martin Fourcade : “Mon corps a dit stop”

Alors que la saison 2021-2022 débute aujourd’hui, Martin Fourcade est revenu sur les raisons qui l’ont poussé à mettre un terme à sa carrière.

“J’étais encore capable de gagner “

À quelques heures du début d’une nouvelle saison ô combien importante pour l’ensemble des biathlètes, Martin Fourcade, s’est confié à Spiegel sur les raisons qui l’ont poussé à ranger les skis et la carabine en mars 2020. Après une décennie durant laquelle il a tout gagné (7 gros globes, quintuple champion olympique, 83 victoires individuelles, 13 fois champion du monde,…) et a marqué l’histoire de son sport, le champion Français a senti le poids des années qui était devenu trop lourd à porter. Que ce soit d’un point de vue physique ou psychologique…

“Nous parlons souvent de surentraînement dans le sport. Mais il ne s’agit pas seulement de ça, mais aussi de trop penser et de trop faire. C’était aussi une question de médias, de sponsors, Le sac à dos a toujours été lourd de début mai à fin mars car j’étais pleinement focalisé sur le sport.”

Martin Fourcade Nordic Festival 2021 / Crédit photo : Biathlon Live

“Le poids est devenu trop lourd. Tu fais ça pendant dix ans. Tu ne penses qu’à la pression, au sport, à devenir encore plus fort. Tu ne penses plus à toi. Un moment donné mon corps a dit stop.”

Très exigeant envers lui-même durant toute sa carrière, Martin Fourcade a mis un terme à sa carrière à seulement 31 ans. Alors qu’il se sentait encore capable d’accomplir de belles choses dans sa discipline, il s’est tout de même rendu compte que c’était le moment de passer à autre chose…

“Ma recette du succès était d’être celui que chassait les autres. Cela m’a donné confiance en moi et beaucoup de motivation. Dans l’autre sens, lorsque je n’étais pas le favori, je me sentais faible. Je n’étais alors pas en mesure de me battre suffisamment sur la piste.”

“Bien sûr, c’était tôt parce que je n’avais que 31 ans. J’étais encore capable de gagner. Mais c’est pour cela que j’ai pris ma décision.”

Crédit photo : Kevin Voigt

Biathlon Manager 2022