fbpx
Divers

L’IBU et son plan de route pour le développement durable

Lisa Vittozzi - IBU

L’IBU souhaite faire du biathlon un exemple et a dévoilé le plan de route de sa stratégie de développement durable pour la période 2020-2030.

Le développement durable un sujet cher à l’IBU

À travers cette stratégie, l’IBU souhaite faire du biathlon un sport leader dans la promotion et le maintien des plus hautes normes de développement durable. La stratégie s’appuie sur le travail commencé par l’IBU avec l’approbation de son plan stratégique “Cible 26” qui démontre ses ambitions en allant au-delà des exigences minimales et en donnant l’exemple qui influencera le changement dans le monde du sport.

Le président de l’IBU, Olle Dahlin, a déclaré :

Le développement durable est une question de plus en plus importante et pertinente dans le sport. Aucun sport n’est plus touché par le changement climatique que le biathlon. L’IBU doit adopter une position ferme pour devenir un sport de plus en plus durable et respectueux de l’environnement, en devenant un leader d’opinion parmi les Fédérations internationales.

Notre politique de développement durable et la stratégie décennale qui en découle ont bénéficié de la collaboration d’experts externes de premier plan pour s’assurer qu’elles représentent les meilleures pratiques de l’industrie et qu’elles nous permettront d’apporter des avantages tangibles dans les dimensions environnementales, sociales et économiques. La durabilité doit être intégrée à tous les niveaux de la famille du biathlon, de l’IBU aux fédérations nationales, en passant par les athlètes et les supporters. Avec nos objectifs ambitieux pour 2030, nous envoyons également un message fort sur notre engagement en faveur de l’action climatique et de la gestion de l’environnement.

Une stratégie bien définie

Cette stratégie identifie les trois niveaux auxquels l’IBU peut directement influer sur les changements positifs : l’IBU en tant qu’organisation, les événements de l’IBU et la famille du biathlon.

Ces trois niveaux sont regroupés en cinq domaines prioritaires :

  • Le climat : Réduire l’empreinte carbone du biathlon de 4,5 % par an dans le but de devenir neutre sur le plan climatique d’ici 2030 et positif sur le plan climatique d’ici 2034
  • Le sport : Garantir la neutralité environnementale du sport
  • Lieu et événement : Permettre aux sites et aux événements de biathlon d’avoir un impact positif à long terme sur les communautés d’accueil et l’environnement
  • Société : Devenir le premier sport d’hiver en termes de bonne gouvernance, d’égalité des sexes et de diversité
  • Sensibilisation et communication : Mener le plaidoyer en faveur de l’action climatique et du développement durable au sein de la famille du biathlon et des sports d’hiver pour les fans du monde entier.

L’engagement de l’IBU en faveur du développement durable se traduit par son association auprès de l’UNFCCC (United Nations Framework Convention on Climate Change), destinée à inciter le monde du sport à réduire ses émissions de gaz à effet de serre liées à l’organisation des compétitions sportives. L’IBU cherche à jouer un rôle de premier plan dans la lutte contre le changement climatique.

L’IBU est également membre du Sommet de la Montagne, un groupe d’organisations sportives dirigé par le CIO et le PNUE (Programme des Nations unies pour l’environnement) qui se préoccupent de l’état actuel des montagnes du monde et s’engagent à les protéger.

Crédit photo : IBU

Commenter