fbpx
Divers

Laura Dahlmeier : “Cela a influencé ma décision d’arrêter”

Pour Süddeutsche Zeitung, la double championne olympique de PyeongChang est revenue sur la fin de sa carrière. Elle n’exclut pas un jour de faire son retour dans le monde du biathlon en tant qu’entraîneur.

Le 17 mars 2019, Laura Dahlmeier annonçait la fin de sa carrière. Double championne olympique, vainqueur du général de la Coupe du Monde avec 22 victoires au total sur le circuit, l’Allemande “n’avait plus la passion nécessaire” pour reprendre le chemin de l’entraînement l’été suivant. Une décision mûrement réfléchie.

“Je me disais à l’époque. Est-ce la bonne décision ? Le moment est-il venu d’arrêter ? Ce fut un soulagement quand je l’ai décidé et annoncé.”

“Il a toujours été clair pour moi que je ne ferais pas du biathlon pour toujours. Après Pyeongchang, il était évident que je n’irais plus jamais aux Jeux Olympiques. C’était des courses parfaites, je ne peux pas faire mieux. Lorsque j’ai pu remporter deux autres médailles aux Championnats du Monde lors de ma dernière saison, qui a été un peu mouvementée, j’avais déjà mûrement réfléchi sur le fait que ce serait ma dernière saison. Je n’en ai parlé à personne. Il était important pour moi que ce soit ma décision et que personne de l’extérieur ne m’influence.”

Laura Dahlmeier réalise le doublé sprint/poursuite aux JO de PyeongChang © CHRISTIAN BRUNA – maxPPP

Les prochains Jeux Olympiques d’hiver se dérouleront à Pékin en 2022. Une destination exotique qui a également compté dans le choix de l’Allemande d’arrêter à seulement 25 ans.

“Je ne mettrais pas seulement ça sur mon choix d’arrêter, mais je ne cache pas que cela a influencé ma décision, du moins inconsciemment. Je trouvais que c’était dommage que les Jeux Olympiques se déroulent dans un endroit où il n’y a pratiquement pas de public et où il n’y a pas d’ambiance. Si les Jeux Olympiques avait été à Cortina ou quelque part dans la région alpine, j’y aurais certainement repensé. Cela aurait rendu la décision beaucoup plus difficile.”

Un an après sa retraite sportive, Laura Dahlmeier a l’ambition de continuer dans le monde du sport. Passant actuellement une licence pour devenir entraîneur, elle n’exclut pas un jour de revenir dans le biathlon, mais pas pour tout de suite.

“Les deux ou trois premiers mois, j’ai essayé de m’éloigner du biathlon. Ensuite, j’ai beaucoup voyagé, prenant du temps pour des choses pour lesquelles on n’a généralement pas le temps. Puis, inévitablement, j’ai commencé à me demander ce que j’allais faire. Tout le monde m’avait toujours dit que toutes les portes me seraient ouvertes et que je pouvais choisir ce que je voulais faire. J’ai trouvé cela super difficile, car j’ai toujours su que je voulais devenir une biathlète accomplie, mais pour l’avenir, j’ai tout laissé ouvert. Mais c’était aussi une période passionnante. Maintenant, je suis super heureuse, la vie a de nouveau un sens. Et je n’ai plus cette idée de performance, cette pression.”

“J’ai finalement compris que je voulais rester dans le sport et nous verrons ce que ce sera, je suis convaincue que la bonne décision se présentera au bon moment. Je vais également obtenir ma licence d’entraîneur. J’exclus de commencer immédiatement en tant qu’entraîneur de biathlon, mais comme dit le dicton, ne jamais dire jamais.”

Crédit photo : AFP

Commenter