fbpx
Divers Jeux Olympiques

Hanna Oeberg veut briller aux Jeux comme en 2018

Quatrième mondiale, Hanna Oeberg a fini le dernier hiver à bout de souffle. La Suédoise rêve de remporter de nouvelles médailles olympiques à Pékin.

Une fin de saison difficile

Depuis quelques semaines, Hanna Oeberg a repris le chemin de l’entraînement en vue de la prochaine saison olympique. La Suédoise de 25 ans avait terminé le dernier exercice au quatrième rang mondial, comme en 2020. Si elle avait démarré son hiver en trombe, deux succès et un beau dossard jaune sur les premières étapes de décembre, elle connaîtra des Championnats du Monde mitigés, puis un mois de mars laborieux (une treizième place comme meilleure performance).

À la peine physiquement et mentalement, Hanna Oeberg a pris le temps de bien récupérer avant d’entamer sa préparation estivale.

“Il se peut que je ne trouve pas toujours le bon équilibre énergétique pendant l’hiver. Après la saison, j’étais aussi très fatiguée mentalement. La fin de mon hiver était loin d’être idéale. Cela m’a donné plus de motivation pour m’entraîner cette année pour faire mieux.”

Hanna Öberg - Adelsberger/EXPA Pictures via VOIGT Fotografie
Crédit photo : EXPA/Adelsberger via VOIGT Fotografie

“J’ai eu une grande période de repos en avril. Avant la reprise de l’entraînement, Je n’ai pas fait une seule sortie en skating depuis les Championnats de Suède. Je n’ai pas tiré non plus. J’ai pris des vacances bien méritées”, s’est-elle exprimée pour Langd.se.

Briller aux Jeux comme en 2018

Désormais de retour sur les ski-roues, Hanna Oeberg a évidemment les Jeux Olympiques de Pékin en ligne de mire. Le point d’orgue de la prochaine saison qui l’avait révélée en 2018. 22 ans à l’époque, la Suédoise avait remporté, à la surprise générale, la médaille d’or sur l’individuel. Également en argent sur le relais féminin, elle espère pouvoir se servir de cette expérience réussie pour glaner de nouvelles médailles olympiques d’ici quelques mois.

“J’ai une très bonne expérience des Jeux Olympiques. J’espère vraiment que je pourrai une nouvelle fois réussir. Le fait d’avoir déjà des médailles olympiques à mon actif est définitivement un plus. Je pense que cela me permettra de me détendre d’une manière différente que si je ne les avais pas.”

Pour préparer au mieux cette échéance importante, Hanna Oeberg et ses coéquipiers se rendront du côté de Font-Romeu en septembre pour effectuer un stage en altitude.

Crédit photo : EXPA/Stefan Adelsberger via Kevin Voigt