fbpx
Divers IBU Cup

Émilien Claude : “J’ai tenu à courir pour lui !”

Emilien Claude - Aymeric Mathieu

Cadet de la fratrie Claude, le jeune Vosgien est revenu pour nous sur une dernière saison si particulière pour lui. À quelques semaines du début du prochain hiver, Émilien ne se fixe pas d’objectifs précis, mais nourrit tout de même de grandes ambitions. Interview réalisée avant le Samse Summer Tour de La Féclaz.

Après une longue période d’entraînement, Émilien est parti quelques jours en vacances dans le sud de la France avec sa famille. Une parenthèse, une bouffée d’air frais avant d’entamer le dernier gros bloc de sa préparation…

“Oui cette semaine de break dans le sud nous a tous fait le plus grand bien, après un bel été mes frères et moi étions tous un peu dans le dur, ce qui est logique. On a fait tous du bon boulot et on en a profité pour couper totalement 4 jours et profiter d’être tous ensemble avec notre mère pour faire de belles journées sur l’eau !”

Émilien est le cadet d’une fratrie de biathlètes de haut niveau. Alors qu’il évolue en IBU Cup depuis deux hivers, ses deux grands frères, Florent et Fabien, sont des habitués du circuit de la Coupe du Monde. Des modèles pour le jeune Vosgien, qui suit les traces de ses aînés…

“Bien sûr qu’ils sont une énorme source d’inspiration ! On a toujours tout partagé et on s’entraide beaucoup ! Donc forcément j’ai eu très vite des bons conseils ! Et je ne me gêne pas pour aider aussi, donner mon ressenti maintenant que j’ai plus d’expérience ! Un avis de plus c’est toujours un avis de plus !”

Quand on peut bien sûr on s’entraîne ensemble. Après maintenant on se donne 2-3 conseils mais on a tous un bagage technique et de l’expérience et chacun sait ce qu’il a à faire, donc on se taquine plus qu’autre chose !

Après un début d’hiver discret et un tragique évènement survenu en cours de saison, Émilien a su élever son niveau course après course avant d’atteindre son pic de forme aux Championnats d’Europe…

“Ça a été une saison compliquée pour moi ! J’ai galéré un peu au début pour faire une belle course en IBU Cup. Je faisais des courses correctes mais pas assez bonnes, surtout au niveau du tir, pour jouer devant et me sélectionner d’office pour les prochaines étapes. J’ai donc fait beaucoup de courses jusqu’à la trêve de Noël, qui a été très courte car on a dû refaire des sélections, et je n’avais pas encore récupéré… ce mois de janvier a été dur ! Et puis fin janvier nous avons eu ce drame où j’ai perdu mon père dans un accident de moto neige au Canada. J’ai malgré tout tenu à courir aux Championnats du Monde Juniors une semaine plus tard, comme l’avaient fait mes frères en Coupe du Monde, pour lui.”

“Une période très difficile pour nous tous, mais nous avons eu vraiment la chance de compter sur l’appui de la fédération française de ski et de biathlon, pour nous remettre en selle et repartir de l’avant. C’est grâce à eux que j’ai réussi à refaire une bonne fin de saison et à m’éclater en IBU Cup ! Ça nous faisait changer d’air et revenir avec les copains dans le groupe ça c’était important, encore plus que les résultats.”

“Donc oui très satisfait de ma deuxième saison sur le circuit IBU Cup, et heureux d’avoir enfin pu concrétiser de jolies courses !”

Sa quatrième place obtenue sur le super sprint des Championnats d’Europe a semble-t-il été en quelque sorte le déclic de sa fin de saison réussie. Le jeune tricolore a décroché cinq tops 10 sur les huit dernières courses de l’hiver.

“Ça faisait deux ans que je passais à chaque fois à pas grand-chose de faire un résultat, mais il me manquait toujours ce petit quelque chose. J’ai enfin concrétisé une phase finale de super sprint et ça m’a libéré pour la quinzaine !”

Après un dernier week-end réussi en IBU Cup, avec notamment son tout premier podium, Émilien a terminé son hiver sur les Championnats d’Europe juniors à Hochfilzen. Le plus rapide sur les skis mais pénalisé par son tir, le Bassurois a échoué à deux reprises au pied du podium. Deux médailles en chocolat pour conclure l’exercice 2019-20, mais le Vosgien ne regrette rien.

J’aurais espéré ramener une médaille sur ces championnats mais voilà, j’avais donné le max, je sortais de 15 jours très intense en Biélorussie, avec de beaux résultats, c’était un peu une récompense de fin de saison ! Sur l’individuel, je pense qu’en faisant ma course 10 fois, 8 fois je suis sur le podium. Ça n’arrive que très rarement trois 20/20 en junior. Mais ce n’était pas grave, je n’avais pas de regret. Sur le sprint en revanche j’avais vraiment de bonnes sensations, et je tire un peu trop vite, excès de confiance après ce mois de mars de folie, et ça me coûte une médaille… Mais encore une fois c’est le biathlon, on ne peut pas tout réussir et au contraire c’est plutôt l’inverse ! Donc je prends cette 4eme place !

Désormais en pleine préparation en vue de la prochaine saison, Émilien ne souhaite pas rester sur ses acquis. Il espère progresser dans tous les domaines…

“On essaye de travailler beaucoup de points et de tous les améliorer ! S’appuyer sur ses points forts et augmenter ses points faibles ! Donc forcément essayer d’encore mieux tirer, et de skier plus vite !”

Émilien au Samse Summer Tour le week-end dernier. Crédit photo : aymeric_biathlon

Au vu de ses performances de la saison passée et avec la place laissée vacante par Martin Fourcade après son départ à la retraite, le Vosgien pourrait espérer goûter à sa première participation en Coupe du Monde. Ambitieux, il ne préfère pas brûler les étapes…

“Bien sûr j’y pense parfois ! Mais je sais que ça passera par de très bonnes courses avant ça, donc je ne m’affole pas, ça ne me dérange pas de faire la saison sur l’IBU Cup !”

Depuis l’interview, nous avons appris l’annulation des trois premières étapes d’IBU Cup, le début d’hiver international ne débutera donc pas tout de suite pour Émilien et l’équipe de France B.

À quelques semaines de la nouvelle saison, Émilien préfère ne pas se fixer d’objectifs précis même si une bonne place au général de l’IBU Cup et une médaille aux Championnats d’Europe restent à sa portée.

“C’est compliqué de se fixer des objectifs précis donc faire le mieux qu’on peut, peu importe le circuit ! Bien sûr c’est un objectif de performer régulièrement en IBU Cup et donc être placé au général. Pour les Championnats d’Europe, c’est très relevé mais si l’occasion se présente on fera tout pour !”

Présent sur la première étape du Samse Summer Tour, Émilien était venu avant tout pour prendre du plaisir et se jauger par rapport aux membres de l’équipe A. Pour rappel ces propos ont été recueillis avant le Samse Summer Tour.

“L’objectif du week-end est de chercher de la régularité en tir et en ski, et surtout essayer de s’amuser à jouer devant avec les grands de la Coupe du Monde si je peux !”

Émilien Claude Champion de France U22 du sprint court. Crédit photo : aymeric_biathlon

Émilien a réussi a jouer avec les grands en cette première étape du Samse Summer Tour à La Féclaz. En effet, après le titre de champion de France acquis le samedi sur le sprint court et une quatrième place au scratch, le tricolore était une fois de plus à la lutte avec les membres de l’équipe A lors de la poursuite.

Tout semble aller pour le mieux pour Émilien à quelques semaines du début de l’hiver…

Crédit photo : aymeric_biathlon

Auteur

Aymeric Mathieu

Aymeric Mathieu

Rédacteur Biathlon Live

Commenter