fbpx
Coupe du Monde

Sturla Holm Laegreid, l’homme de ce début de saison

Sturla Holm Laegreid - Kevin Voigt

Le réservoir norvégien a encore livré une nouvelle pépite en la personne de Sturla Holm Laegreid. Pas inconnu non plus, le jeune biathlète a illuminé le début de saison. Au point de concurrencer Johannes Boe pour le gros globe ?

Un début de saison en fanfare.

Une nouvelle saison permet de remettre les compteurs à zéro. Oublié l’exercice précédent, un nouvel opus se présente plein de promesses et d’espoirs pour les biathlètes et les supporters. Squatteur de podium pendant environ dix ans, Martin Fourcade laissait une place vacante sur la boite et les prétendants au siège vide sont nombreux.

Le double tenant du titre, Johannes Boe ne s’est pas laissé faire et a collectionné quelques podiums mais une seule victoire en neuf courses individuelles. Le vainqueur unique a même longtemps été à la mode en ce début de saison. Mais un homme décida de briser cette habitude. Cet homme, ce n’est ni plus ni moins que Sturla Holm Laegreid.

Trois victoires, dont l’individuel d’ouverture qui lui a permis d’endosser le dossard jaune, sans oublier un doublé sprint poursuite lors de la deuxième semaine d’Hochfilzen. Excepté ses “contre performances” sur les deux sprints de Kontiohlati (18ème et 22ème), le “Norge” n’a pas quitté le top 10. Encore plus fou, si l’on enlève les quatre moins bons résultats, comme le prévoit le règlement de l’IBU en fin de saison, il serait tout simplement le leader virtuel du général !

Laegreid Fredrik Sandberg TT NTB
La victoire de Laegreid sur l’individuel d’ouverture à Kontiolahti Crédit photo : Kevin Voigt
Un inconnu pas si inconnu

Du haut de ses 23 ans, la révélation norvégienne est issue de l’incroyable réservoir norvégien qui écrase la saison depuis fin novembre. Laegreid a découvert la Coupe du Monde en fin de saison dernière sur les étapes de Nove Mesto et Kontiolahti. Une récompense pour le biathlète scandinave après une victoire sur la mass start 60 à Martell en IBU cup et une médaille d’argent aux Championnats d’Europe de Minsk sur la poursuite.

Plus jeune, il avait également brillé sur les Championnats du Monde 2018 junior à Otepaeae en Estonie. Deuxième de la poursuite et du relais, il confirmait son potentiel après une première médaille d’argent en 2015 lors du Festival Olympique européen de la jeunesse. Une seconde place sur la poursuite derrière un certain Sebastian Samuelsson.

Un beau palmarès donc et une intersaison 2020 où il va réussir à faire sa place dans l’équipe norvégienne en Coupe du Monde. Fort de quatre top 15 sur les quatre épreuves de Coupe du Monde qu’il a disputées à la fin de la l’opus 2019/2020, il est sélectionné pour démarrer la saison 2020/2021.

L’adversaire principal de Johannes Boe pour le général ?

Une belle revanche pour Laegreid qui avait dû affronter une mononucléose lors de la saison 2018/2019 à la suite des mondiaux juniors. Dans le dur physiquement pendant quasiment un an et demi, il peut désormais se targuer de jouer dans la cour des grands. Il a même été adoubé par son leader Johannes Boe :

Jai vu ce qu’il a fait pendant la préparation, il a énormément travaillé derrière la carabine. Je crois que c’est le meilleur tireur du circuit.

La Chaine l’Équipe

Le natif de Baerum est donc en lice pour remporter la timbale sur chaque course et il le doit notamment à une précision au tir remarquable. C’est simple, le Norvégien est à 94 % de réussite derrière la carabine depuis le début de la saison. Tout simplement incroyable !

Un tireur d’élite avec 94 % de réussite derrière la carabine cette saison
Crédit photo : EXPA/Adelsberger via VOIGT Fotografie

Ce tir redoutable, couplé à la glisse supersonique “Norsk” depuis le début de la saison, font de Laegreid un favori à chaque départ de course. De là à jouer le gros globe face à son compatriote Johannes Boe ? Le jeune scandinave ne s’est pas encore exprimé à ce sujet, jurant qu’il se surprend à chaque course, comme après sa première victoire en novembre :

Franchement, je ne pensais pas être capable de gagner une course de Coupe du monde si vite. Je voulais progresser étape par étape et là, je vais porter le dossard jaune de leader. C’est incroyable

La Chaine l’Équipe

Une surprise qui risque de ne plus l’être vraiment si Laegreid continue sur cette dynamique.

Crédit photo : Kevin Voigt

Commenter