Coupe du Monde

Stina Nilsson : “Gagner ma place sur la Coupe du Monde”

Dans quelques semaines, Stina Nilsson entamera son deuxième hiver en tant que biathlète. La Suédoise espère débuter la saison à Ostersund.

Stina Nilsson, saison 2

Comme Sebastian Samuelsson et l’ensemble de ses coéquipiers, Stina Nilsson est actuellement à Idre Fjäll pour finaliser sa préparation. Malgré une blessure à l’aine qui a dû la forcer à prendre quelques jours de repos en octobre, l’ancienne fondeuse est satisfaite du travail accompli durant l’été et l’automne…

“Ça s’est bien passé et j’ai pu suivre mon plan. Nous avons réalisé un très bon stage à Font Romeu en septembre. Les trois semaines sont passées vite.”

“Au tir, il y a des hauts et des bas, mais je constate une amélioration lorsque je regarde les images de l’année dernière à la même époque”, s’est-elle félicitée au micro de Längd.se.

Stina Nilsson – Crédit photo : Kevin Voigt

Des derniers jours de préparation qu’elle effectue donc sur la neige d’Idre Fjäll. D’ailleurs, Stina Nilsson ne boude pas son plaisir de rechausser les skis et de s’entraîner dans de telles conditions à moins d’un mois de l’ouverture de l’hiver…

“C’est toujours un peu spécial les premiers jours de neige de la saison. Nous devrions être reconnaissants de l’opportunité que nous avons d’être ici à Idre. Nous avons eu beaucoup de bonnes séances, mais ça a beaucoup soufflé. On a pu s’entraîner à tirer dans le vent.”

Décrocher son ticket pour la Coupe du Monde

La semaine prochaine, Stina Nilsson sera au départ des courses d’Idre Fjäll ouvertes aux nations étrangères. Deux journées de compétition très certainement décisives dans l’optique de son début de saison. Forte de son titre de championne de Suède du sprint conquis en août, la native de Malung espère commencer son hiver comme elle a terminé le précédent : sur la Coupe du Monde. À 22 jours de l’ouverture à Ostersund, elle ne sait toujours pas si elle sera du voyage. Encore moins pour les Jeux Olympiques qu’elle laisse (pour le moment) de côté…

“Je ne pense pas aux Jeux Olympiques. Je veux y aller et j’espère que je serai meilleur que l’année dernière. Mais je dois d’abord gagner ma place sur la Coupe du Monde, puis nous verrons ce que l’avenir nous réserve.”

Crédit photo : Kevin Voigt

CYCLES ET SPORTS