fbpx
Coupe du Monde

Quentin Fillon-Maillet : entre frustration et espoir

Le nouveau leader de l’équipe de France visait le gros globe en début de saison. Même si tout ne s’est pas passé comme prévu, l’espoir reste de mise pour les saisons à venir.

Des ambitions envolées

Pour la troisième année consécutive, Quentin Fillon-Maillet a terminé à la troisième place du classement général. Mais cette saison lui laissera sans doute un goût plus amer que les autres. En progression constante depuis le début de sa carrière, le Jurassien s’était fixé des objectifs élevés en fin de saison dernière :

Je n’ai pas peur d’annoncer encore des objectifs élevés. Je me rapproche un peu plus du gros globe même si le challenge est encore immense. Il me paraît moins insurmontable que l’an passé. Il y a aura encore les petits globes et les titres aux Mondiaux. J’ai vraiment envie d’aller les toucher. 

L’Équipe, 27/03/2020

Malheureusement, pour le biathlète tricolore, aucun de ses objectifs ne s’est concrétisé. Après une première partie de saison trop irrégulière pour lutter avec les monstres J. Boe et S. H. Laegreid, il devait renoncer à ses rêves de gros globe. Le point d’orgue de cet abandon dans la course au dossard jaune se déroulait sur le premier sprint d’Oberhof où il terminait à la 84ème place. Autre déception pour le Jurassien, ce n’est pas encore cette saison qu’il pourra ramener son premier petit globe à la maison.

© Kevin Voigt

Les Mondiaux de Pokljuka ne lui auront pas permis également de retrouver le sourire, au contraire. Déjà 4ème de la poursuite et de l’individuel, il ira chercher une autre médaille en chocolat avec les “copains” du relais. La faute à un passage à vide du tricolore sur son passage (2ème relayeur) qui condamnera l’équipe. La soupe à la grimace était donc de rigueur pour QFM. Mais il serait réducteur de dire que sa saison se résume uniquement à ces contre-performances.

Même s’il termine loin des deux ogres Norvégiens au général, il pourra tout de même se satisfaire de sa fin de saison qui lui a permis d’aller accrocher la 3ème place du général. Plus rapide sur les skis qu’en début d’exercice, il a su également régler la mire derrière la carabine. Avec 87% de réussite finale au tir, il est sur ses standards de ses deux précédentes saisons. À noter également ses trois victoires individuelles, record personnel en une seule saison.

Sa course de la saison

Il tournait autour de la victoire depuis le début de la saison mais il a fallu attendre la poursuite d’Hochfilzen mi-décembre pour le voir concrétiser. La veille sur le sprint, il avait réalisé un sans faute mais avait du s’incliner face à la fusée Johannes Dale. Pas abattu, il réalisait une master class sur la poursuite avec un 20/20 mémorable. Le Jurassien retrouvait le sourire et pouvait de nouveau se positionner dans la lutte au gros globe.

© EXPA/Adelsberger via VOIGT Fotografie
Quentin Fillon Maillet en chiffres :
Courses individuelles
Victoires
Podiums
Top 10
Temps de ski moyen
% Tir couché
% Tir debout
25
3
7
21
8e
84%
90.5
Objectif titre olympique ?

Quentin Fillon-Maillet ne s’en cache pas, il veut un titre individuel. Frustré sur les différents mondiaux disputés et en méforme aux JO de Pyeongchang, il aura certainement envie d’aller conquérir ce titre qui lui manque tant. Au meilleur de sa forme, le tricolore peut rivaliser avec n’importe qui sur une course. Sur une saison entière, il doit encore le prouver. QFM poursuivra donc sa quête d’or et de cristal la saison prochaine et pourra s’inspirer de l’un de ses illustres compatriotes pour réussir cette mission.

Crédit photo : Kevin Voigt