fbpx
Coupe du Monde

Ostersund – La fièvre bleue

L’euphorie continue pour les bleus à Ostersund ! Après le quadruplé historique réalisé hier par les hommes, Justine Braisaz a remporté aujourd’hui l’individuel dames devant Yuliia Dzhima et une autre française, Julia Simon.

La fièvre bleue

Ça ne s’arrête plus pour l’équipe de France à Ostersund ! Au lendemain d’un historique quadruplé réalisé par leurs homologues masculins, les françaises leur ont emboîté le pas en cette fin de journée en Suède avec deux filles sur la boîte ! Justine Braisaz vainqueur, Julia Simon troisième, les bleus sont dans une euphorie totale depuis deux jours en Suède !

Elle avait terminé à une lointaine 83e place pour sa rentrée sur le sprint. On peut dire que la Savoyarde a remis l’église au milieu du village aujourd’hui sur l’individuel ! Auteur d’un début de course compliqué, deux fautes dès son premier tir, Justine Braisaz n’a rien lâché et a gagné place après place pour se retrouver en tête à la sortie du dernier tir ! Une prestation exceptionnelle sur les skis, à 3 secondes seulement du meilleurs temps de Marte Olsbu Røiseland (19e avec 5 fautes), pour franchir la ligne d’arrivée avec 17.7 secondes d’avance sur sa copine des Saisies Julia Simon, les larmes aux yeux. C’est sa deuxième victoire en Coupe du Monde, après celle obtenue (on s’en souvient) au Grand Bornand en décembre 2017. Un succès, qui on espère, sera déclencheur pour la Savoyarde qui semble avoir passé un cap cet été ! Elle a tout pour en tout cas…

Pour son premier podium en carrière, elle n’est pas passée loin d’une première victoire ! Julia Simon a réalisé la course inverse de Justine Braisaz ! Toujours aussi expéditrice face aux cibles, la jeune française sort du troisième tir en deuxième position, quelques secondes derrière Lena Häcki avec le 15/15. La suissesse, prise dans les bourrasques pour son dernier tir, commet 3 fautes et ouvre une voie royale à la française. Malheureusement, que trois balles blanchiront les cibles, deux minutes de pénalité qui coûte cher quand on sait qu’elle ne terminera qu’à 17 secondes de sa coéquipière et vainqueur du jour. Mais le sourire était tout de même au rendez-vous dans l’aire d’arrivée, dans les bras de sa copine pour célébrer ce nouveau résultat incroyable pour l’équipe de France !

Yuliia Dzhima entre les françaises

Les françaises, sans doute boostées par les performances de leurs homologues masculins 24 heures plus tôt, ont même cru faire le doublé ! C’était avant le dossard 74 de Yuliia Dzhima, seul 20/20 du jour, qui s’intercalera entre les deux tricolores. L’ukrainienne avait déjà brillé un an plus tôt sur ce même format de course, en remportant l’individuel de Pokljuka en ouverture de la dernière saison.

Les favorites en retrait

Les françaises à la fête, les prétendantes au gros globe beaucoup moins ! Vainqueur du sprint, Dorothea Wierer a limité la casse aujourd’hui avec trois fautes et une 7e place. Elle devance même toutes ses adversaires qui ont elles aussi été piégées par les conditions climatiques toujours aussi capricieuses sur le stade d’Ostersund. Lisa Vittozzi, 9e avec deux fautes, se rassure quelque peu, alors qu’Hanna Öberg intègre tout juste le top 10 avec un 17/20. Une course à oublier pour les norvégiennes Marte Olsbu Røiseland et Tiril Eckoff avec 5 fautes au compteur et au delà de la 18e place.

Au classement général, Dorothea Wierer possède désormais 8 points d’avance sur Markéta Davidova, 11e de ce 15 km.

Et si la fièvre bleue se poursuivait ce week-end avec les relais ?

Classement complet :

PDF Embedder requires a url attribute

Crédit photo : IBU

Auteur

Romain LB

Romain LB

Créateur du groupe Facebook Martin Fourcade Live et co-fondateur de Biathlon Live

Commenter