fbpx
Coupe du Monde

Les biathlètes perplexes et mécontents

Tarjei Boe - IBU

À la suite de la décision de l’IBU de remplacer l’étape de Ruhpolding par une deuxième semaine à Oberhof, certains biathlètes n’ont pas manqué de réagir…

Une décision qui interroge

C’est une décision qui fait beaucoup parler. Hier, l’IBU a officialisé le programme du mois de janvier. Si les étapes d’Antholz et Oberhof sont sauvegardées, en revanche celle de Ruhpolding passe à la trappe. Le site bavarois n’accueillera pas la Coupe du Monde et sera remplacé par une seconde manche à Oberhof. Deux semaines consécutives dans le Land de Thuringe qui interrogent.

Si la volonté de l’IBU est de toujours réduire les déplacements en raison de la crise sanitaire, on peut tout de même se poser la question de pourquoi Oberhof a été préféré à Ruhpolding.

Retrouvez le nouveau calendrier ici !

Étape incontournable du calendrier et même surnommée la “Mecque du biathlon”, Oberhof est souvent pointée du doigt pour ses conditions météorologiques dantesques. Pluie, vent, brouillard, manque de neige. Depuis de nombreuses années, le site allemand est loin de livrer un cadre idyllique pour les biathlètes, souvent perdus dans la brume. Au contraire de Ruhpolding, offrant généralement des conditions optimales. D’ailleurs lors de la saison 2015-2016, l’étape d’Oberhof avait été relocalisée en Bavière, faute de neige.

L’incompréhension chez certains biathlètes

Les biathlètes, les premiers touchés par cette décision, n’ont pas manqué de réagir et à montrer leur mécontentement.

C’est le cas de Tarjei Boe. Le vainqueur du général en 2011 a mis l’accent sur le manque fréquent d’or blanc : “Deux fois à Oberhof où il ne neige jamais ? 🤷🏼‍♂️

La Slovaque Paulina Fialkova est allée de son commentaire également, “Excellente idée 👏🤦‍♀️, en toute ironie bien-sûr.

Enfin, la Lettone Baiba Bendika a répondu à la publication de l’IBU par un simple “🙄”, suffisant pour deviner son incompréhension.

Oberhof accueillera les Mondiaux 2023. De nombreux investissements dans l’infrastructure ont été réalisés au cours des derniers mois. Ces deux étapes serviront donc de rendez-vous pré-mondial pour voir si tout est ok à deux ans de l’évènement. Sans doute une autre explication de ce choix contesté.

Crédit photo : IBU

Commenter