Coupe du Monde

Holmenkollen – Anaïs Bescond : « C’est beaucoup d’émotion »

37e du sprint d’Holmenkollen, Anaïs Bescond est revenue sur les raisons qui l’ont poussée à mettre fin à sa carrière. L’émotion était au rendez-vous pour la Jurassienne ce vendredi.

Propos recueillis par la chaîne l’équipe :

« C’était émouvant aujourd’hui, d’autant plus que c’est un site que j’aime bien. Je suis déçue de finir mon dernier sprint comme ça mais je me suis battue comme d’habitude, et c’était dur comme d’habitude en fin de saison. Ça fait plusieurs jours que ça tourne en rond dans ma tête et que je dépense beaucoup d’énergie à rien faire, juste à penser que c’est la fin. C’est beaucoup d’émotion pour moi. »

« Il y a eu une grosse réflexion, beaucoup de remise en question, d’arguments pour et contre. Le pire dans tout ça c’est que j’aime énormément ça et que pour moi, ça n’aurait pas du tout été difficile de retourner à l’entraînement cet été. il y a quand même un peu de lassitude sur la longueur. Les compétitions j’aime ça, c’est plus autour avec les voyages, les déplacements tout le temps à répétition où nous n’avons finalement pas le temps de visiter le pays et de profiter. Ça fait 2 ans qu’on est bloqués par le Covid. Les interactions avec les gens ce sont des choses qui me pèsent, qui me manquent. Aujourd’hui je suis ravie de finir sur un site où il y a des spectateurs parce que vraiment ce qu’on a pu retrouver au Grand Bornand c’était fantastique. Il y a plein de petites choses, c’était difficile de choisir. »

Crédit photo : Kevin Voigt