fbpx
Coupe du Monde

Fabien Claude : une saison faite de hauts et de bas

Alors qu’il avait débuté la saison sur les chapeaux de roues, Fabien Claude est rentré dans le rang au fil de l’hiver. Un irrégularité qu’il devra corriger pour passer un cap lors du prochain exercice.

Des podiums puis la chute

Et si Fabien Claude était devenu l’un des nouveaux leaders de l’équipe de France ? Cette question pouvait sembler légitime à la mi-saison. Dix-neuvième de l’exercice 2019/2020, le Vosgien se retrouvait dans le top 10 au général à l’issue des cinq premières étapes. Le temps pour le tricolore d’aller chercher deux podiums consécutifs (2ème de la poursuite de Kontiolahti et 3ème du sprint d’Hochfilzen). Une régularité dans la performance qui lui permettra de porter également le dossard rouge sur la seconde poursuite autrichienne.

C’est « full plaisir » jusqu’à ce soir. Il faut profiter de ces moments-là. Je ne l’ai pas volé !

Fabien Claude, après son deuxième podium consécutif sur le sprint d’Hochfilzen
© Kevin Voigt

Si l’on ajoute à cela, une troisième place sur le relais mixte d’Oberhof et bien sûr la victoire en relais messieurs sur ce même site allemand, le début d’exercice de Fabien Claude laissait présager d’un excellent opus 2020/2021. Malheureusement pour le Vosgien, la deuxième partie de saison sera beaucoup moins prolifique. Assez irrégulier au tir (79% de réussite), le biathlète français avait compensé cette statistique par des temps de ski canons jusqu’en janvier. Mais sa baisse de régime physique à partir du mois de février va lui être fatale.

C’est simple, à partir de l’étape d’Antholz, il ne réintégrera plus le top 10 en individuel et descendra lentement au classement général pour achever la saison au dix-neuvième rang. Le même classement final que la saison précédente. Mais le coup dur pour le tricolore interviendra lors des Mondiaux de Pokljuka. En panne de résultats depuis quelques courses, il perdra sa place dans le relais au profit d’Antonin Guigonnat, tout frais champion du monde du relais mixte simple. Une fin de saison compliquée donc pour le Vosgien.

Sa course de la saison

Évidemment, nous aurions pu retenir ses podiums individuels ou sa victoire en relais. Mais comme un symbole, c’est plutôt le premier sprint d’Oberhof qui a retenu notre attention. Après le drame qu’ont connu les trois frères Claude la saison précédente avec la perte de leur papa dans un accident de motoneige au Canada, les voir réunis tous les trois sur une course de Coupe du Monde est un bel hommage. Ce moment assez unique dans l’histoire du sport s’est donc déroulé le 8 janvier dernier sur le sprint allemand. Fabien donc, mais aussi son jeune frère Émilien, fraîchement sélectionné en A et Florent, qui court sous la bannière belge. Cerise sur le gâteau, ils termineront tous dans les points.

Les frères Claude à l’entraînement à Oberhof © Kevin Voigt
Fabien Claude en chiffres :
Courses individuelles
Podiums
Top 10
Temps de ski moyen
% Tir couché
% Tir debout
25
2
5
17e
78%
80%
Objectif régularité pour la prochaine saison

Âgé de seulement 26 ans, Fabien Claude a encore une belle marge pour progresser. S’il arrive a trouver une régularité du niveau de sa première partie de saison 2020/2021, il pourra légitimement viser plus haut. Le top 10 du général semble atteignable en attendant une première victoire individuelle en Coupe du Monde. Il voudra également laver l’affront de sa non sélection des Mondiaux sur le relais hommes pour le réintégrer au meilleur des moments afin de participer à celui des Jeux Olympiques de Pékin avec ses compatriotes.

Crédit photo : EXPA/Adelsberger via VOIGT Fotografie