fbpx
Coupe du Monde

C.Colombo et L.Jeanmonnot : une place pour deux Jurassiennes

Caroline Colombo et Lou Jeanmonnot ont toutes les deux occupé la sixième place de l’équipe de France féminine cet hiver. Retour sur leur saison en Coupe du Monde avec des dynamiques différentes.

Une fin de saison frustrante pour Caroline Colombo

Si du côté des hommes, quatre Bleus se sont succédé en tant que sixième élément de l’équipe (Martin Perrillat Bottonet, Oscar Lombardot, Émilien Claude et Éric Perrot*) du côté des dames, elles ont été deux a hérité du dernier ticket en jeu.

Avec le groupe A tout au long de la préparation estivale, Caroline Colombo a tout logiquement débuté son hiver en Coupe du Monde. Gravement blessée à la cheville (fracture ouverte) en juin 2017, la Meuthiarde est dans une forme ascendante depuis. Et sa toute première course le confirmera. Malgré deux fautes, la tricolore terminait 19e de l’individuel d’ouverture à Kontiolahti. Son deuxième top 20 en carrière qui présageait de belles choses pour la suite. Malheureusement, le reste de l’hiver sera beaucoup plus compliqué.

*Émilien Claude invité sur les finales de Coupe du Monde à Ostersund grâce à ses très bons Mondiaux Juniors, Éric Perrot a donc hérité du sixième quota en Suède.

Crédit photo : Kevin Voigt

Si son tir est en net progrès par rapport à la saison précédente (82.8% contre 74%), il ne sera tout de même pas suffisant pour se refaire une place dans les vingt premières. Trop irrégulière, un seul sans-faute sur le deuxième sprint d’Oberhof terminé à la 26e place, Caroline Colombo n’arrivera pas enchaîner comme elle l’aurait souhaité. Trois top 30 après le mois de janvier, des résultats insuffisants pour être retenue pour les Mondiaux de Pokljuka.

Redescendue en IBU Cup le temps de la quinzaine slovène, la Jurassienne n’arrivera pas à rebondir pour remonter en Coupe du Monde pour la fin de saison. L’occasion pour Lou Jeanmonnot de faire ses preuves.

Débuts prometteurs pour Lou Jeanmonnot

Auteure d’un très bon début d’hiver sur le circuit B (deuxième du général), Lou Jeanmonnot se voyait offrir l’opportunité de monter pour la première fois de sa carrière en Coupe du Monde à Nove Mesto. À l’inverse de ses nouvelles coéquipières, la Jurassienne de 22 ans peut s’appuyer sur un tir solide. Une qualité qu’elle mettra en application dès sa première sortie en République Tchèque en réalisant un magnifique 10/10, récompensé par une 30e place à la clé. De nouveau dans les points le lendemain sur la poursuite, des performances encourageantes et suffisantes pour que la tricolore poursuive son périple dans la cour des grandes jusqu’à la fin de l’hiver.

Crédit photo : Kevin Voigt

91,1% de réussite derrière sa carabine sur le mois de mars, Lou Jeanmonnot a réussi son entrée en Coupe du Monde. Toutefois, la Jurassienne devra faire un grand pas en avant du point de vue physique si elle veut poursuivre son ascension sur le circuit A. Caroline Colombo sur le podium de la dernière course IBU Cup ne lâche pas le morceau, la relève menée par Camille Bened et Sophie Chauveau commence peu à peu à pointer le bout de son nez. Le sixième, voire le cinquième quota, seront une fois de plus très prisés la saison prochaine.

Caroline Colombo en chiffres :
Courses individuelles
Top 20
Top 30
Temps de ski moyen
% Tir couché
% Tir debout
12
1
3
33e
85.6%
80
Lou Jeanmonnot en chiffres :
Courses individuelles
Top 30
Top 40
Temps de ski moyen
% Tir couché
% Tir debout
6
2
3
61e
93.3
88.9

Crédit photo : Kevin Voigt