fbpx
Coupe du Monde

Antonin Guigonnat : doré et des sensations retrouvées

20e du général, Antonin Guigonnat a alterné entre un très bon tir, puis une forme à ski retrouvée. Mais on retiendra surtout de sa saison le titre de champion du monde du relais mixte simple avec Julia Simon.

Le tir puis la glisse

On avait quitté Antonin Guigonnat à l’issue de la dernière saison avec un sentiment mitigé. Vice-champion du monde de la mass-start en 2019 à Ostersund, le biathlète tricolore avait connu un hiver 2019/2020 compliqué, repassant même par la case IBU Cup. L’exercice qui vient de s’achever était donc un moment charnière pour le Haut-Savoyard.

Habile au tir en première partie de saison mais pas assez rapide sur les skis, « Anto » va peu à peu retrouver sa glisse d’antan à partir du mois de janvier. Problème, cela se fera au détriment du tir. Le biathlète français n’aura donc pas réussi à allier régulièrement les performances sur les deux disciplines de son sport, mais cette saison lui laissera quand même de bons souvenirs.

Crédit photo : Kevin Voigt

Cette 20ème place au général donc (+7 places par rapport à la saison précédente) mais pas seulement. Antonin Guigonnat a retrouvé la joie d’une cérémonie des fleurs en individuel qu’il n’avait plus connu depuis son podium mondial à Ostersund en 2019. Sixième du second sprint de Nove Mesto, le tricolore était également monté sur la première marche du podium avec les copains du relais hommes à Antholz. Mais sa course de la saison restera bien sûr le relais mixte simple des Mondiaux de Pokljuka.

Sa course de la saison

Alors qu’on attendait plutôt Émilien Jacquelin pour épauler Julia Simon sur le relais mixte simple des Mondiaux slovènes, c’est finalement Antonin Guigonnat qui a été choisi par le staff de l’équipe de France. Malgré son expérience, le choix du tricolore a fait l’objet de quelques critiques mais la meilleure des réponses a été apportée sur la piste.

D’abord dans le dur sur son premier passage avec cinq pioches et un tour de pénalité évité in extremis, le Haut-Savoyard a su relever la tête sur son deuxième passage avec un sans-faute. Mieux, il a tenu la dragée haute à Johannes Boe sur une piste très technique qu’il affectionne particulièrement. La suite on la connait. un premier titre de champion du monde et une belle revanche pour le biathlète tricolore.

C’était hyper chouette à regarder, je me suis régalé !

Antonin Guigonnat, à propos du dernier passage de Julia Simon sur le relais mixte simple.
Crédit photo : Kevin Voigt
Antonin Guigonnat en chiffres :
Courses individuelles
Top 10
Top 20
Temps de ski moyen
% Tir couché
% Tir debout
25
4
10
22e
86%
77,5%
Une première médaille olympique ?

Le relais mixte simple ne sera pas au programme des Jeux Olympiques de Pékin l’hiver prochain. Mais Antonin Guigonnat peut légitimement viser une place au sein du relais hommes. Même s’il devra certainement se battre avec Fabien Claude pour avoir sa place, le Français reste une valeur sûre sur ce type de course, surtout en temps que premier relayeur pour jouer des coudes.

Il ne faut pas oublier également que quatre places sont à prendre côté Bleus sur les épreuves individuelles et qu’il reste dans la course pour en obtenir une. Le début de saison en Coupe du Monde sera donc primordial pour le plus expérimenté de l’équipe de France masculine. Retrouver le podium en individuel serait une excellente rampe de lancement vers Pékin.

Crédit photo : Kevin Voigt