fbpx
Championnats du Monde

S.Mazet : « L’athlète le plus courageux que j’aie rencontré »

Le pari de changer de carabine semble s’avérer payant pour Johannes Boe après sa grande performance de la veille. Un choix courageux, souligné par son coach de tir Siegfried Mazet.

Premier test concluant

Comme ces deux dernières années, la Norvège a débuté de la plus belle des manières sa campagne mondiale. En tête du début à la fin du relais mixte d’ouverture, les Scandinaves ont logiquement remporté hier la première médaille d’or en jeu de cette quinzaine.

Malgré quelques frayeurs sur les tirs debout de Tiril Eckhoff et Marte Olsbu Roeiseland, le carré d’as norvégien a tenu son rang, mené par un grand Johannes Boe.

Si nous ne sommes plus étonnés par sa rapidité sur la piste, tous les regards portaient sur le pas de tir. Connaissant des difficultés sur son tir debout depuis le début de l’hiver, le numéro un mondial a pris le risque ces deux dernières semaines de changer de carabine. Un nouveau matériel qu’il n’avait jamais testé en mode compétition avant cette première sortie mondiale. Et pour le moment, le changement semble s’avérer payant.

Crédit photo : Kevin Voigt

Deux pioches au total, Johannes Boe a laissé transparaître une certaine aisance derrière sa carabine avec des tirs très engagés. Des meilleures sensations qu’il a confirmées après la course…

« C’était l’objectif de tirer normalement et on ne peut pas s’attendre à ce que ce soit parfait dès la première course. Je n’ai pas trop réfléchi à ma nouvelle arme pendant le relais. Je pense que c’est un signe de force. Cela indique que j’ai fait le bon choix. Quand cela ne va pas, et ce fut le cas pendant longtemps, le problème n’est pas seulement mental mais il est aussi physique. Donc j’ai essayé des changements et heureusement ça s’est bien passé », explique-t-il à la NRK.

L’homme aux onze couronnes mondiales a d’ailleurs reçu les félicitations de son coach de tir Siegfried Mazet. Le Français n’a pas manqué de souligner le courage de son poulain à quelques jours de l’évènement de l’hiver…

« Je suis très content. Il a sauté le pas en changeant de carabine. C’est un homme courageux, c’est l’athlète le plus courageux que j’aie rencontré. Il est très fort mentalement. »

Un premier test concluant donc pour Johannes Boe. Le Norvégien sera de nouveau scruté de près dès demain sur le sprint où il sera le grand favori…

Crédit photo : Kevin Voigt

Commenter