fbpx
Championnats du Monde

Oslo, un raté qui fait tâche

La Norvège voulait accueillir les Mondiaux 2025 à Oslo, mais n’a pas présenté sa candidature dans les temps impartis.

Alors que nous apprenions il y a une dizaine de jours l’obtention des Mondiaux 2025 par le site Suisse de Lenzerheide, nous venons d’apprendre avec étonnement le raté commis par le traditionnel site d’Oslo.

« Nous avons postulé pour organiser les Mondiaux 2025, mais notre candidature est arrivée trop tard, nous n’avons donc pas été retenus« , a déclaré le président de la fédération Arne Horten à la NRK.

La date limite pour proposer sa candidature était fixée au 1er avril 2020. Les candidats avaient ensuite deux mois plus pour présenter définitivement leur candidature.

Cependant, le président de la fédération présente officiellement la candidature du site norvégien pour 2027 et 2028.

« Nous avons raté les dates limites, c’est malheureux. Nous aurions eu de grandes chances d’obtenir l’organisation pour 2025, mais finalement nous pensons que c’était un peu trop tôt. 2027 est un meilleur moment, donc en ce sens, c’est un mal pour un bien« , rajoute Arne Horten.

Les prochains Mondiaux norvégiens sans Johannes Boe ?

Le vainqueur en titre du général de la Coupe du Monde, Johannes Boe, s’était exprimé au mois de mai dernier sur son souhait d’arrêter sa carrière après les Jeux de 2026. Une question se pose donc. Reverra-t-on un jour le Norvégien participer à des Championnats du Monde à la maison ?

« C’est décevant. Les Mondiaux d’Oslo 2016 étaient les plus cool auxquels j’ai participé. La cérémonie de remise des médailles au centre d’Oslo où il y avait des gens partout est impensable à l’époque où nous sommes maintenant, mais quelle joie nous avions eu à l’époque.« 

Oslo 2027 comme objectif ?

Eux aussi interrogés à ce sujet, Ingrid Tandrevold et Johannes Dale considèrent des Mondiaux à domicile comme un moment fort dans une carrière. Un événement qu’ils rêvent de vivre.

« Le plus tôt sera le mieux je pense, car je suis du genre impatiente« , dit Ingrid Tandrevold.

« Je ne pensais pas vivre un Championnats du Monde à la maison, ça serait cool. C’est quelque chose de très spécial. J’étais spectateur en 2016 et c’était une ambiance particulière« , raconte Johannes Dale (23 ans).

De son côté Vetle Christiansen est forcément déçu, lui qui aura 34 en 2027, mais il voit cette opportunité comme une motivation supplémentaire en fin de carrière.

« C’est un peu dommage qu’une telle erreur nous prive de Mondiaux à domicile. Peut-être que c’est positif pour certains d’entre nous que ce soit après les Jeux Olympiques, cela peut inciter à un peu plus de motivation pour rester en compétition quelques années de plus. Si mon corps n’est pas tombé en ruine d’ici là, il est vrai que ça serait une fin de carrière en apothéose.« 

Crédit photo : IBU

Auteur

Aymeric Mathieu

Aymeric Mathieu

Rédacteur Biathlon Live

Commenter