fbpx
Championnats du Monde

Oberhof 2004 : le chef-d’œuvre du couple Poirée

Les Mondiaux de Pokljuka approchant, c’est l’occasion de se replonger dans le passé et de revenir sur des faits marquants autour de cette compétition. En 2004, le couple Poirée avait régné sur Oberhof.

Un couple star dans le monde du biathlon.

Les deux dernières décennies ont été l’occasion de voir de nombreux affrontements entre la France et la Norvège. La planète biathlon s’est nourrie de ces confrontations avec bien sûr à la clé, des vainqueurs et des vaincus. Mais une parenthèse enchantée allait réunir ces deux nations pour le meilleur et pour… les titres mondiaux !

Mariés depuis 2000 et parents d’une petite Emma depuis janvier 2003, Raphaël et Liv Grete-Poirée vont vivre une dizaine mondiale totalement folle. Déjà couple star de la discipline, surtout en Norvège où ils ne peuvent pas faire un pas sans être reconnus, ils vont quasiment tout rafler en Allemagne.

Crédit photo : JENS MEYER, © TG JF
Des titres et des médailles à la pelle.

Le décor de ce chef-d’œuvre a donc eu lieu à Oberhof. Un site qui n’a pas failli à sa réputation avec beaucoup de brouillard. L’individuel hommes a même du être décalé d’une journée à cause de la mauvaise visibilité. Les époux arrivent en Allemagne remplis de confiance et à la lutte pour le gros globe de cristal. Mais les courses mondiales sont la vérité d’un jour et les deux biathlètes sont attendus au tournant.

C’était une saison incroyable, surtout les Championnats du Monde, on était avec notre fille Emma, qui n’avait pas encore un an. Liv continuait à allaiter, avant les courses, après les courses. C’était quand même incroyable.

Raphaël Poirée, podcast Biathlon en Live

Ils ne décevront pas. Comme le résume Raphaël Poirée dans son dernier livre « La Poursuite d’une vie » aux éditions « Les passionnés de bouquins » : « Bilan de la semaine pour le team Poirée : Neuf médailles dont sept en or. » C’est simple, mis à part l’individuel dames, il y aura toujours un Poirée sur le podium.

Des mondiaux magiques au milieu d’une saison légendaire.

Raphaël Poirée remportera l’or sur le sprint, l’individuel et la mass-start, et l’argent sur le poursuite, devançant son grand rival Norvégien Ole Einar Bjorndalen, excusé du peu, à chaque fois. Il rajoutera une breloque en bronze avec le relais masculin. Liv, elle collectionnera les titres mondiaux sur le sprint, la poursuite, l’individuel et le relais dames.

Crédit photo : Getty Images

Une moisson phénoménale donc pour les deux tourtereaux. Une apogée qui se terminera en fin de saison où ils iront chacun chercher le gros globe cristal. Le quatrième et dernier pour le Français, le premier et unique pour la Norvégienne. Rajoutez à cela un grand chelem de petits globes pour Raphaël et trois pour Liv et vous obtenez une performance collective qui ne sera peut-être plus jamais égalée. L’expression de « saison de rêve » employée par le natif du Vercors pour qualifier cette performance colle donc parfaitement avec la réalité.

Crédit photo : Pinterest

Commenter