fbpx
Championnats du Monde Divers

Lisa Vittozzi « sur la bonne voie »

Rentrée bredouille des Mondiaux comme l’ensemble de son équipe, Lisa Vittozzi a montré de belles choses sur la fin de la quinzaine. L’Italienne n’est pas passée loin d’une médaille sur la mass-start.

De retour dans le match

Entre satisfaction et déception. C’est le sentiment de Lisa Vittozzi à la sortie des Mondiaux. Après une dernière saison en deçà et touchée par la Covid-19 à quelques semaines de l’ouverture de l’hiver, l’Italienne de 26 ans remonte peu à peu la pente.

5e du sprint, elle passera complètement à côté de son sujet sur la poursuite avec 10 fautes et une lointaine 48e place à la clé. 38e de l’individuel, elle terminera sa quinzaine avec deux belles performances. Tout d’abord sur le relais féminin, avec un relais parfaitement exécuté pour lancer en tête de la course sa coéquipière Michela Carrara (9e place finale pour les Italiennes). Puis sur la mass-start où elle s’est donnée le droit de rêver en une médaille mondiale.

Crédit photo : Kevin Voigt
Impuissante face aux Norvégiennes

Auteure d’un excellent 19/20 dimanche, Lisa Vittozzi ressortait du dernier tir avec un sans-faute, mais surtout en deuxième position derrière Lisa Theresa Hauser. Si le titre était inaccessible, à 18 secondes de l’Autrichienne, elle possédait une dizaine de secondes d’avance sur ses plus proches poursuivantes. Si près de ramener une première médaille à son pays, elle ne pourra malheureusement rien face à l’armada norvégienne à ses trousses. Telles des fusées, Ingrid Tandrevold, Marte Olsbu Roeiseland et Tiril Eckhoff déposeront l’Italienne dans la dernière boucle. À bout de souffle, Lisa Vittozzi franchira finalement la ligne d’arrivée en 5e position, une vingtaine de secondes après le duel épique entre les trois Scandinaves dans la dernière ligne droite.

Forcément un peu déçue d’être passée si proche de la médaille, Lisa Vittozzi, retient tout de même le positif et le fait de revenir dans la bataille pour les premières places…

« Évidemment, ça fait un peu mal de ne pas avoir gagné la médaille, mais j’ai essayé jusqu’au bout », au micro de Fondo Italia.

« Malheureusement, dans le dernier tour, je n’avais plus de force. Les autres étaient plus fortes que moi, donc c’est logique. Mais je suis fière de ce que j’ai fait. Je suis convaincue que je suis sur la bonne voie et que je trouverai lentement les bonnes sensations, comme j’ai eu sur la mass-start. Il reste encore un mois avant la fin de la saison et j’espère en tirer de la satisfaction ».

Entre Nove Mesto et Ostersund, sept courses individuelles sont encore au programme. L’occasion pour Lisa Vittozzi de monter, pourquoi pas, sur un premier podium cet hiver.

Crédit photo : Kevin Voigt

Commenter